Interactive Coloring

drag iconDrag any color from the left toolbar to an area or text in the page. A blue outline will indicate a droppable element.

drag iconOn mobile, wait a tiny bit until you drag the color drop.

10% de plus sur les pensions des retraités

Lu par 23406 Boytown

«Il m’est agréable de vous annoncer ici et maintenant, la décision déjà prise de revaloriser les pensions (des retraités) à hauteur de 10%, à compter du 1 janvier 2016», a déclaré Mamadou Racine Sy, Président du conseil d’administration de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres), lors d’une rencontre d’échanges entre le Conseil d’administration de l’Ipres et les retraités.

«Sans verser dans l’autosatisfaction, il convient de constater que des réformes majeures allant dans le sens de l’amélioration du niveau des pensions, de la couverture médicale mise en place au profit des retraités et de leurs familles ainsi que d’une offre de services de qualité, ont été menées ces dernières années. Cette augmentation n’est pas suffisante, mais significative. Cependant, il y a une volonté claire du Conseil de faire en sorte que la retraite, au Sénégal, ne puisse pas signifier pauvreté ou précarité. Le Conseil d’administration a décidé de faire des efforts importants’’, ajoute M. Sy.

Une série de mesures d’accompagnement sont prises pour une adéquation entre la mensualisation et les engagements financiers divers des pensionnés.

«C’est le lieu pour moi de magnifier la posture responsable des organisations d’employeurs et de travailleurs qui ont soutenu entre autres décisions prises récemment par le Conseil d’Administration, celle de relever à hauteur de 15%, les plafonds des salaires soumis à cotisations. Des augmentations cumulées dans une proportion qui excède les 100%, ce qui fait qu’un pensionnaire reçoit aujourd’hui le double de ce qu’il percevait il y a seulement 15 ans.

Cette décision forte, prise dans un contexte économique difficile, va permettre, d’une part, de renforcer la viabilité financière de l’institution et d’autre part, d’offrir la possibilité aux salaries du moment de se constituer des droits plus importants», conclut Mamadou Racine Sy.

seneweb

Lu par 23406 Boytown

QUELQUES ARCHIVES: