shop-ad-books copy

J’ai découvert, écouté et adoré: Fla the Ripper. Par NFK

| 25.01.2013 | 0 Commentaire

Lu par 709 Boytown

Comme à chaque fois que je découvre un truc, dans quelque domaine que ce soit : musique, littérature, films, ou mode, je n’ai de cesse de le parcourir, de le reparcourir, de le visionner, ou si c’est un bouquin, de le lire jusqu’à en connaître les répliques par coeur, ou de l’écouter jusqu’à indisposer mon entourage qui n’en peut plus … D’où la raison de la création de ce blog ou de la rubrique que je tiens dans le boytownmag (et radiophonique aussi, il est utile de le rappeler), de façon à partager avec mes chers lecteurs et auditeurs mes dernières trouvailles …
Alors, comment ai – je découvert Fla the Ripper & Mistamase, ce duo qui déchire (clin d’oeil au nom d’emprunt the Ripper ?)
En vraie “njougoup”* que je suis, quand tout le monde dort, je passe mon temps à parcourir cet outil mirifique qu’est internet, qui s’il n’existait pas, ne m’aurait pas permis de savoir ce que je sais aujourd’hui, à me documenter sur ce large village planétaire que constitue le monde d’aujourd’hui. Ne sommes – nous pas à l’époque du web 2.0, où tout le monde est overconnected ? Bon, je fais là une petite digression en tentant de trouver une justification à mon insomnie chronique :)
Alors, au gré de mes pérégrinations nocturnes sur la toile, j’ai eu la surprise de tomber sur une vidéo dénommée “Taaru” que nombre de personnes avaient partagées, et les commentaires tous plus élogieux les uns que les autres, m’ont aussitôt incitée à découvrir cette pépite d’or.
Taaru … J’avoue qu’il m’a fallu pas moins de dix visionnages de la vidéo avant de pouvoir décrocher … Tout de suite, la mélodie accrocheuse m’a séduite, la guitare basse un pur ravissement pour les oreilles, et le décor du clip, épuré, est fait de sorte à capter l’attention du visionneur et ainsi, il prêtera une oreille et des yeux plus qu’attentifs au flow fluentissime de Fla. Je ne sais pas si ça a été fait à dessein, mais pour ma part, ça a été le cas … La première fois que j’ai regardé le clip, en sus du décor dont j’ai parlé plus haut et des merveilleuses sonorités, les paroles m’ont fait me dire que ce type représente LE FUTUR du hip hop sénégalais, s’il ne l’est pas déjà …
Morceaux choisis : We’re here to turn the page n’ start a brand new chapter / Chase the dark clouds away n’ make the sun shines better / Cuz brothers n’ sisters deserve a brighter future / Got to be moow than a leader to be Mr Mandela / What’s freedom if u can’t make ur own decisions ? / Trapped in da system why we movin’ in slow motion / Dividing us to play with my people emotion / Blinding Governments overthrow, tribal wars here is the cause of our downfall /Why we still can’t hit the goal? / They knoe what eyes see, mind believe it, cheating you to snatch your soul / U need a self control to keep alive your hopes / Can’t drown your pain in drugs or alcohol / EVErytime u hit the grown, rise like a round ball / Let’s take it back to the source / Maaye ki key binde bama taaru, tekk ko sii beat bii ba gneup xamni Fla outé na ak gars yii / FO ke gni nangou, fo k gni bégn, wanté lumay wakh dou dégn / Fo ke ma fégn akii fémm wouté ak gni di teug ak fénn / Mak yénn dou bénn, djaglééléén weuy bii ma doora fént
La richesse des lyrics, le tempo plus qu’entraînant, la clarté du discours ont achevé de me conforter dans le fait que je suis intimement convaincue que ce mec incarne l’avenir du hip hop (sénégalais).
C’est ainsi que ce que je peux appeler “la machine Fla” s’est mise en marche … Comme je l’ai écrit au début de cet article, quand je découvre quelque chose, je veux que tout le monde soit sur la même longueur d’onde que moi … Au détour de discussions, quand on me pose la question de savoir ce que j’écoute en ce moment, je réponds “Fla”. Et quand mon interlocuteur me regarde avec des yeux ronds, je dis, amusée “Yow xamoulo Fla the Ripper? Ohhh, ya tarder waay ! ” … Mais je dois avouer que nombre de mes congénères connaissaient déjà Fla, et sur ce coup – là, c’est NFK qui était en retard … Et j’entrepris de résorber ce gap …
Amadou Ferguson Mahoney à l’état – civil, Fla the Ripper a très tôt eu des prédispositions pour le hip hop …  Mais à l’inverse de nombre de ses autres congénères de mic, il pratique ce qu’il convient d’appeler le rap “conscient”, à l’image de Lupe Fiasco, Mos Def, Talib Kweli, ou encore Kendrick Lamar … J’ai vu dans une vidéo un de ses collègues rappeurs l’assimiler à ce même Kendrick Lamar, ce MC originaire du ghetto de Compton (LA), qui en plus d’être un lyriciste hors pair, est un virtuose de l’écriture, car ses textes sont bourrés de jeux de mots, qui quand on prend le temps de les décortiquer, relèvent du génie lexical …
Aussi, ce que j’ai fort apprécié dans mes recherches sur lui, c’est qu’il maîtrise son art …
Je m’explique …
Lors de l’émission le Grand Rendez – Vous qui passe sur la 2STV, et durant laquelle les invités passent sur le grill manié par le redoutable chroniqueur TounKara, il n’est pas donné à tout le monde de s’en sortir indemne … Or, lui, a quelque peu relevé le défi. Invité avec MistaMase, le génie (car il n’y a pas d’autre mot pour le qualifier) qui a produit et arrangé les mélodies composant l’album, il a entrepris de montrer qu’il en veut, en a et combinant ces deux aptitudes, sait où il veut amener sa musique … Car comme il l’a si bien dit, n’oublions pas que le rap est musique avant tout … Il est vrai que le rap est né des bas fonds des ghettos, il est un art urbain et sert le plus souvent de plateforme revendicative à tout MC qui se respecte, ou qui veut se glorifier dans un egotrip rondement mené, mais il est musique après tout. Allez à un concert de Jay – Z (eh oui, encore lui), et vous serez convaincus de ce que vous lisez. Shawn Carter rappe, mais il est aussi accompagné de violonistes, de guitaristes, de pianistes, de quelqu’un qui manie excellemment le clavier, les drums et j’en passe … Et pour ma part, je préfère de loin écouter un rappeur qui nous sert une mélodie fort belle et pose sa voix dessus, qu’un freestyle :)
Pourquoi s’être nommé FLA? Cet acronyme, qui signifie For Ever Love Africa, est une ode au continent noir, à la terre – mère tant pillée et spoliée … Et il s’érige ainsi en fervent défenseur, et dans toutes les interviews que j’ai eu à regarder, pense que l’on doit prendre notre envol afin de conquérir le monde … Durant mes cours de stratégie, quand on me répétait tout le temps des termes tels que globalization, think global, act local, ça ne me “parlait” pas, mais avec l’album Renaissance (let’s take it back to the source), j’en saisis pleinement la teneur … Presque tous les sons que j’ai écoutés comportent tout ou partie de couplets en anglais, car il faut l’avouer, c’est la langue d’exportation par excellence …
Alors, je pense sincèrement que ce MC est parti pour durer …
En attendant de faire la tracklist de the Renaissance Album, car le transport Dakar – Paris prend plus de temps que prévu, j’ai voulu écrire ce petit post de présentation pour pouvoir dire tout le bien que je pense de ce merveilleux artiste que j’ai découvert.
Voici quelques vidéos en attendant que j’écrive le post sur l’album :
Taaru (my fav track)
YouTube Preview Image
le clip Renaissance
 YouTube Preview Image
 le passage de Fla & MistaMase au Grand Rendez – Vous sur la 2STV
YouTube Preview Image
- Fla feat. PPS the GhostWritah (que j’adooore aussi), Rex T et Baryo
YouTube Preview Image
- Take a good look
YouTube Preview Image
- Africa (2010)
YouTube Preview Image
- African got the flow
http://www.youtube.com/watch?v=WmGHchLfJb8
- Smash hit feat. Noyze
http://www.youtube.com/watch?v=wWX5Yfsbrxk
Vous pouvez aussi consulter ses actus sur :
- sa page Facebook : https://www.facebook.com/fla.the.ripper?fref=ts
- ainsi que sur celle de MistaMase : https://www.facebook.com/flatheripper.mistamase?fref=ts
- le follow sur Twitter : https://twitter.com/FlaTheRipper?utm_source=fb&utm_medium=fb&utm_campaign=FlaTheRipper&utm_content=292257699180199936
- sur son Tumblr : www.flatheripper.tumblr.com
Et il a aussi une appli sur Android intitulée FlatheRipper que vous pourrez download sur l’Android Market ou Play Store (it depends on what Android device u got)
Et aussi acheter l’album sur iTunes :)
Quand je vous dis que ce mec est dans le futur, on me dit que je suis folle à lier …
Time will tell …
Bonne lecture (et visionnage de vidéos)
NFK

* Njougoup : traduction ouolof de chauve – souris … Se dit d’une personne qui ne dort jamais

Lu par 709 Boytown

Réagissez

comments

Powered by Facebook Comments

Categorie: MUZIC

Laissez un commentaire