MARKETPLACE

  • StartupBRICS-Startup-Africa-Paris

    Ces Africains qui rentrent au pays pour mieux vivre

    Lu par 221656 Boytown2000Après une longue tradition d’émigration vers les anciens pays colonisateurs, l’heure est au retour dans de nombreux pays d’Afrique. Enquête sur les motivations de ...

    Lire
  • african-gaming-startups-750x400

    C’est en Afrique que la croissance des start-ups est la plus forte

    Lu par 169263 Boytown1000Afrique est à des années-lumières de l’Amérique du Nord où de l’Europe concernant les levées de fonds de start-ups. Dans le dernier quart de ...

    Lire
  • Kantanka-SUV

    La 1ere voiture 100% ghanéenne « la Katanka »

    Lu par 207713 Boytown0000L’industrie automobile mondiale compte un nouveau pays producteur: le Ghana. Un inventeur passionné a réalisé son rêve de créer une nouvelle marque, qui compte ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    17676_vignette_Giresse

    Alain Giresse, le chaînon manquant des Lions du Sénégal?

    Lu par 6676 Boytown

    La Fédération sénégalaise de football a officialisé ce mercredi la nomination d’Alain Giresse au poste de sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal. Présent au sein de la short-list de cinq techniciens retenus par les dirigeants de l’instance, l’ancien sélectionneur du Mali a été privilégié à ses autres concurrents pour son expérience africaine et notamment ses résultats avec les Aigles. Il a désormais comme mission de connaître la même réussite avec les Lions de la Teranga avec comme principal objectif une qualification pour la Coupe du monde 2014.

    Avec trois semaines de retard sur le planning annoncé, les Lions de la Teranga ont enfin trouvé un nouvel homme fort. Ce mercredi matin au siège de la Fédération sénégalaise de football (FSF), le président Augustin Senghor a intronisé Alain Giresse dans ses nouvelles fonctions de sélectionneur du Sénégal. Le technicien de 60 ans s’est engagé pour deux ans à la tête de l’équipe nationale et a donc réussi à s’attirer les faveurs des dirigeants de la FSF devant ses deux principaux concurrents, Aliou Cissé et Volker Finke. Un choix qui apparaît presque comme une évidence vu le CV de Giresse et certaines conditions posées par l’instance.

    Car pour entamer la reconstruction de l’équipe nationale après la déception née de l’élimination de la CAN 2013, les dirigeants sénégalais avaient auditionné les trois techniciens avant la fin d’année 2012, avant de porter leur choix sur l’un deux. Et à ce petit jeu là, la FSF souhaitait avant tout un sélectionneur qui parle français, pour faciliter la communication avec les joueurs de l’équipe nationale, mais aussi un homme qui a déjà été à la tête d’une sélection africaine et qui est si possible déjà rodé à certaines compétitions.

    Giresse, celui qui apporte le plus de garanties

    Ce qui est la cas d’Alain Giresse, qui jouit d’une belle cote de popularité sur le continent africain et qui a déjà fait ses preuves avec la Géorgie, le Gabon et le Mali. A la tête des Aigles, il a même décroché une probante 3e place à la CAN 2012, alors que les Lions de la Teranga avaient déjà quitté la compétition par la petite porte, éliminés dès le premier tour. Au moment des contacts avec Giresse, un membre de la FSF alors contacté par Afrik-Footavait déclaré : “C’est celui qui apporte le plus de garanties. La fédération veut un sélectionneur qui parle français pour faciliter le dialogue avec les joueurs et aussi qui a l’expérience du terrain. Sur les candidats retenus, Giresse est le seul à réunir ces deux critères.

    Reste désormais au nouvel homme fort des Lions de la Teranga à mettre son projet en place et surtout commencer composer son staff technique qui va l’épauler durant sa mission. Giresse s’est vu fixer deux objectifs par la Fédération sénégalaise : une qualification pour la Coupe du monde 2014 au Brésil et une autre pour la CAN 2015 au Maroc. Il sera sur le pont avec les Lions dès le mois de mars pour la reprise des éliminatoires au Mondial brésilien. Attendu comme l’homme du renouveau, la balle est désormais dans son camp car avec son pedigree, l’excuse du sélectionneur en manque d’expérience ne passera pas.

    afrik.com

    Lu par 6676 Boytown

    Partagez cet Article

    NEXT > Elage Diouf

    Suivant »

    Etre une femme respectable n’est pas chose aisée de nos jours. Par NFK