aujourdhui_2

“Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui

Lu par 5259 Boytown

Le film “Aujourd’hui”, réalisé par Alain Gomis, est sorti mercredi au cinéma. Afrik.com a assisté à l’avant-première de la fiction au MK2 du quai de Seine. La fiction relate la dernière journée de vie de Satché -incarné par Saul Williams- qui vit ses derniers instants dans les rues de Dakar, au Sénégal. La réalisation minutieuse et la mise en scène pointilleuse donnent des couleurs à un scénario plutôt classique. Critique et entretien avec Alain Gomis, réalisateur et scénariste Franco-Sénégalais, qui nous explique les messages, notamment proches de la philosophie de Freud, Gandhi et Kennedy, qu’il a choisis de faire passer à travers son œuvre.

Critique

Une journée pour vivre. Il reste une journée, pas une de plus, à Satché (Saul Williams) pour vivre. Le lendemain, ce sera trop tard car il va mourir. De retour au pays, pour vivre ses derniers instants avec ses proches, Satché joint l’utile à l’agréable en parcourant sa vie dans les rues de Dakar, la capitale du Sénégal. La première scène du film, sur le réveil de Satché dans le foyer familial, plante illico-presto le décor dramatique du scénario. Les larmes de ses parents rappellent le genre et laissent tout de suite augurer d’une journée lourde en émotion. Le ton est donné, début du périple qui va emmener le mourant chez ses potes d’enfance, son ex-petite amie (Aïssa Maïga) (…) dans son restaurant préféré (…) et enfin dans son domicile avec son épouse et ses deux enfants. La grande réussite de ce film réside dans la réalisation et mise en scène d’Alain Gomis, qui parvient à rythmer et donner de l’ampleur au scénario, plutôt classique, en diversifiant les plans et passant de la fiction au théâtre, à des scènes réelles de contestation sociale pour finir en beauté par une magique séance photos de Satché et son épouse. Sans oublier le jeu d’acteur de Saul Williams, volontairement inhibé -absent pour certains- pour insister sur le regard de Satché sur sa propre vie.

Interview

A moins que Aujourd’huisoit une histoire vraie, de quelle histoire s’inspire ce film ?
Alain Gomis :
 Non ce n’est pas une histoire vraie. Ce film s’est inspiré de plusieurs contes qui ont pu exister. C’est assez proche de la réalité ressemblant à une histoire familière. C’est un projet qui trottait dans ma tête. J’ai fait des recherches et je suis tombé sur des contes similaires dans toutes les cultures d’ailleurs, par exemple en Egypte, ou dans La Divine comédie de Dante et enfin chez l’écrivain nigérian Ben Ockri.

Pour son dernier jour de vie sur terre, Satché ne fait pas la fête. On aurait pu s’attendre à un personnage plus exubérant. Pourquoi avoir privilégié le ton dramatique ?
Alain Gomis :
 C’est un personnage, d’une quarantaine d’années, qui a des enfants. Il n’a pas 25 ans : il ne va pas se mettre à aller en boîte (Rires), s’amuser avec ses potes pour finir par se jeter par la fenêtre. L’idée c’était de mettre en scène quelqu’un qui arrive à être serein malgré son destin fatal. Qui prend ce qui doit prendre (avant de mourir) en profitant de l’instant présent sans se soucier de l’après.

Comme Freud l’a dit un jour, il n’y a que le présent qui compte. C’est le principal message que vous avez choisi de véhiculer dans votre film ?
Alain Gomis :
 Gandhi a dit un jour. « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » Le futur va avoir lieu demain mais si seulement ça existe dans le présent. Si on ne réalise pas les choses maintenant, ça n’arrivera pas dans le futur.

D’où la présence des scènes réelles de contestation sociale dans cette fiction ?
Alain Gomis :
 Effectivement. J’aime bien la définition anglaise du mot journée. Ces scènes rappellent que dans chaque journée, chacun a à faire face à la lutte sociale et politique dans son pays. Comme pour Satché, cette réalité est présente dans la vie de chaque homme. Cette contestation sociale est réelle et est d’actualité.

Il s’agit d’un simple clin d’œil ou c’est une sorte de dénonciation ?
Alain Gomis :
 Ce n’est pas une dénonciation. Ce message est simple : c’est à nous de nous prendre en main, ce n’est pas quelqu’un d’autre qui va le faire à notre place. La construction c’est tout de suite ! On ne peut pas s’asseoir et se plaindre. Peu importe notre condition sociale, ça ne suffit pas de dire “ça ne va pas”, il faut que chacun fasse quelque chose pour son pays.

Votre film sort progressivement en France et au Sénégal, puis aux Etats-Unis et enfin en Italie, êtes-vous satisfait de cette fiction ?
Alain Gomis :
 J’ai beaucoup voyagé avec ce film qui touche les gens à travers le monde. Moi, en tant que réalisateur, je ne serais jamais complètement satisfait. On peut toujours s’améliorer et j’espère faire mieux pour le prochain.

Lu par 5259 Boytown

Partagez cet Article

Nigeria : combattre le système par le rap

Suivant »

Créer son entreprise en «1 heure»: c’est possible avec l’Apix

8 Commentaires

  1. 18.12.2014

    Hahahaha, what a comic this “Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui – Le Magazine du Boytown YouTube film is! We are still laughing, thanks to admin of this site who had posted at this site.
    Ugg Bailey Bow http://www.astrologytoyou.com/EN/UggBaileyBow/

  2. 18.12.2014

    Every weekend i used to pay a visit this web site “Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui – Le Magazine du Boytown , as i want enjoyment, since this this site conations genuinely good funny information too.
    cheap nike air max http://www.hopwc.org/fu.php

  3. 17.12.2014

    I simply want to say I am just beginner to blogging and site-building and certainly liked your web site. More than likely I’m planning to bookmark your blog post . You actually have fantastic articles and reviews. Appreciate it for sharing with us your web site.

  4. 17.12.2014

    What a nice YouTube video it is! Awesome, I loved it, and I am sharing this YouTube film with all my colleagues “Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui – Le Magazine du Boytown .
    cheap lebron 11 http://www.hopwc.org/getconnected/sale.php

  5. 16.12.2014

    Hello, okay brother there are obviously many blogging sites “Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui – Le Magazine du Boytown , however I recommend you to use Google free of charge blogging services.
    Ugg Boots http://www.astrologytoyou.com/EN/UGG/UggBoots/

  6. 14.12.2014

    Amazing video, actually a good “Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui – Le Magazine du Boytown quality, this YouTube video touched me a lot in terms of features.
    cyber monday ugg sale http://www.projectced.org/En/CyberMondayUgg/CyberMondayUggSale/

  7. 14.12.2014

    Your mode of describing all in this paragraph “Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui – Le Magazine du Boytown is truly good, every one be able to simply know it, Thanks a lot.
    gucci for sale http://www.luisquinta.net/sale/cheapguccioutlet.php

  8. 14.12.2014

    This weblog “Aujourd’hui” réalisé par Alain Gomis: C’est sorti… aujourd’hui – Le Magazine du Boytown is containing a fastidious data of funny YouTube video lessons, I loved it a lot.
    Ugg Classic Short http://www.projectced.org/EN/UggClassicMini.html

Laissez un commentaire

LU AILLEURS

  • Senegal Election Rules

    BRUTALITE POLICIERE, TORTURE, IMPUNITE…ENCORE DES EFFORTS A FAIRE SELON AMNESTY

    Lu par 46905 Boytown Le rapport annuel de l’ONG Amnesty international présenté hier révèle plusieurs manquements dans le respect des libertés individuelles au Sénégal. La situation des ...

    Lire
  • 7241395-11120294

    ”Chaque jour vers l’enfer nous descendons d’un pas.”

    Lu par 45915 Boytown Charles Baudelaire ; Les fleurs du mal (1857) Ce n’est point un conte de fée pour adulte, mais la réalité crue. Ces mots ...

    Lire
  • image44

    Le pouvoir des sorciers blancs

    Lu par 120038 Boytown L’émission Enquêtes de foot sur Canal+ a consacré un reportage sur la place occupée par les entraîneurs européens, notamment français, sur le continent ...

    Lire
  • emploi-au-senegal-chomage-642x418

    Sénégal: L’insoluble problématique de l’emploi des jeunes

    Lu par 130817 Boytown « Un travailleur qui ne peut pas trouver d’emploi est un personnage infiniment plus tragique que n’importe quel Hamlet ou Œdipe. » John Morley La ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    11-160-x-600

    OPINION

  • 3423851-4925477

    Que deviendrait le Sénégal si Me Wade était réélu en 2012 ?

    Lu par 27025 Boytown « Le sage a honte de ses défauts, mais n’a pas honte de s’en corriger » Cette question, chaque Sénégalais conscient, responsable et ...

    Lire
  • SENEGAL-VOTE-OPPOSITION-SALL

    Pourquoi l’annonce du référendum comme ci-après et en 2016, par le président de la République?

    Lu par 163937 Boytown « Les sénégalais seront appelés aux urnes en 2016 pour se prononcer sur la réduction ou non du mandat du président Macky Sall de ...

    Lire
  • kolda-2

    Décentralisation rationnelle et viable Oui, mais non à la prolifération des collectivités locales  sur des bases politiciennes.

    Lu par 341206 Boytown Il est indéniable et absolument vrai, que l’objectif principal et le but essentiel visé par la décentralisation, c’est parfaitement, de rapprocher l’administration le ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus