video973_g

Cissé ou Giresse, qui pour entraîner les Lions

Lu par 2129 Boytown

La Fédération sénégalaise a annoncé mercredi les noms des cinq techniciens pressentis pour le poste de sélectionneur de l’équipe nationale. Dans cette short-list, figurent deux Français : Jacques Santini et Alain Giresse. Les autres prétendants sont le Belge Hugo Broos, l’Allemand Volker Finke et l’ancien capitaine de la sélection, Aliou Cissé, âgé de 36 ans. L’heureux élu succédera à Joseph Koto qui a été remercié en octobre après avoir échoué dans la qualification à la CAN 2013 en Afrique du Sud. Deux noms reviennent cependant avec insistance, ceux d’Alain Giresse et d’Aliou Cissé.

Après la déception issue de l’échec de la qualification à la Coupe d’Afrique des nations 2013, l’heure est désormais à la reconstruction pour le Sénégal. Oublié le passage éclair de Joseph Koto à la tête des Lions de la Teranga, la Fédération sénégalaise (FSF) est à la recherche d’un nouvel homme fort pour son équipe nationale. Alors que près d’une soixantaine de candidatures ont été reçues par la FSF, dont celle de l’ancien entraîneur de la Côte d’Ivoire au Mondial 2010, Sven Goran Ericksson, seuls cinq techniciens ont été retenus par les dirigeants de l’instance. Une short-list au sein de laquelle figurent les noms de l’Allemand Volker Finke, du Belge Hugo Broos, d’Aliou Cissé, ex-capitaine de la sélection, mais aussi de deux Français, Jacques Santini et Alain Giresse.

Cinq candidats, qui ne partiront pas tous sur un même pied d’égalité. Volker Finke a par exemple comme principal handicap la barrière de la langue, alors que la Fédération a par le passé souvent privilégié un technicien francophone. De leur côté, Santini, ancien sélectionneur de l’équipe de France entre 2002 et 2004, et Broos, ancien homme fort de la Belgique n’ont jamais dirigé une sélection africaine, ce qui risque de leur coûter la place espérée à la tête de l’équipe nationale sénégalaise. Le Français pèche aussi par son retrait des bancs de touche depuis Auxerre en 2006.

Giresse et Cissé, favoris désignés

Dans ces conditions, les pistes qui ont le plus de poids mènent à Alain Giresse et Aliou Cissé. Le technicien français jouit d’une belle cote de popularité sur le continent, a une solide expérience au niveau du football africain et a fait ses preuves avec le Mali. A la tête des Aigles, il a décroché une probante 3e place à la CAN 2012. D’après un membre de la FSF, contacté par Afrik-Foot, Giresse aurait d’ailleurs les faveurs de plusieurs dirigeants de l’instance.

C’est celui qui apporte le plus de garanties. La fédération veut un sélectionneur qui parle français pour faciliter le dialogue avec les joueurs et aussi qui a l’expérience du terrain. Sur les candidats retenus, Giresse est le seul à réunir ces deux critères“, a-t-il confié. Sauf que la lenteur de la Fédération sénégalaise pourrait finir par décourager l’ancien entraîneur du Gabon qui est aussi en contact avec la Libye. Reste alors la solution interne avec Aliou Cissé.

Une solution qui serait loi d’être un choix par défaut pour les Lions. Ancien capitaine de la sélection lors de l’épopée du Sénégal à la CAN 2000 et à la Coupe du monde 2002 le jeune entraîneur passé par le Paris Saint-Germain fait l’unanimité du côté des supporters. Avec son jeune âge, il pourrait être plus près des attentes des joueurs et leur insuffler son tempérament de gagneur. “C’est un jeune technicien qui comprend la manière de fonctionner des joueurs professionnels et qui a appris à bonne école“, a d’ailleurs expliqué à son sujet l’agent de joueurs Thierno Seydi. “C’est une candidature crédible, son message est bien passé avec les Espoirs lors des Jeux Olympiques“, a de son côté constaté le membre de la FSF. C’est donc un duel Cissé-Giresse qui se profile à l’horizon. Reste à la fédération de trancher et cette fois-ci faire un choix sur le long terme car se profile déjà les éliminatoires du Mondial 2014. Verdict dès la fin de ce mois.

Lu par 2129 Boytown

Partagez cet Article

Nouvel album – Du 100 % rap pour la paix et la sécurité

Suivant »

Homosexualité au Sénégal : Est ce l’évolution normale d’une société en pleine émancipation? Ecoutez le Podcast

Laissez un commentaire

LU AILLEURS

  • tours_banlieue

    Charlie Hebdo, la République francaise et « Apartheid » : comment en est-on arrivé là ?

    Lu par 35803 Boytown C’est une discussion d’experts comme il y en a tant depuis le 7 janvier. Pour tenter de comprendre, d’analyser, d’anticiper. Et, comme tant de ...

    Lire
  • arton45128

    Bienvenue a Khonk Yoye, le village ou il n’y a ni eau, ni électricité, ni poste de santé.

    Lu par 34208 Boytown Situé à près de 150 km de la capitale sénégalaise Dakar, dans la région de Thiès, près du département Kébémer, le village de ...

    Lire
  • anonymous-pirate-le-site-de-la-cia

    Anonymous pirate le site de l’ADIE pour venger “Charlie Hebdo”

    Lu par 86155 Boytown La non diffusion du dernier numéro du journal satirique français “Charlie Hebdo” au Sénégal a provoqué le piratage dimanche du site d’une agence ...

    Lire
  • 7357647-11327238

    Affaire Bassirou Faye – Les bizarreries d’une enquête

    Lu par 83830 Boytown Le doyen des juges a placé hier les policiers Saliou Ndaw et Mouhamed Boughaleb sous mandat de dépôt dans l’affaire Bassirou Faye. Ce ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus
    11-160-x-600

    THINKTANK IPODE

    Plus

    Plus