LES STATS

  • karim_wade1

    6 ans ferme, 138 milliards d’amende pour Karim Wade

    Lu par 25728 Boytown Deux années après le déclenchement des poursuites contre Karim Wade et Cie, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a rendu son ...

    Lire
  • Bacheliers-Senegal

    50 % DES MENAGES SENEGALAIS N’ONT PAS ACCES AU PRIVE

    Lu par 129084 Boytown Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé qu’au Sénégal, à cause de la pauvreté, 50 % des ménages n’ont pas accès ...

    Lire
  • SONY DSC

    12 ENFANTS OPERES A CŒUR OUVERT A L’HOPITAL DE FANN

    Lu par 125446 Boytown Douze (12) enfants atteints de cardiopathie congénitale vont être opérés à cœur ouvert à l’hôpital de Fann pendant une semaine. Démarré avant-hier, trois ...

    Lire
  • etat_civil_sen

    2 CITOYENS SUR 3 NE DISPOSENT PAS DE PIECES D’ETAT CIVIL A SEDHIOU

    Lu par 103422 Boytown Le Fonds des Nations unies pour l’enfance appuie les collectivités locales de la région de Sédhiou à disposer d’un fichier fiable de pièces ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    11-160-x-600

    CULTURES

  • 1926815_10152772935494211_6452030608995141838_n

    « Télé Variétés »…

    Lu par 52367 Boytown Dire que le doyen Maguette Wade, le 1er animateur qui a commencé la 1ere émission musicale sur la chaîne nationale ORTS a l’époque, ...

    Lire
  • 4725051-7058364

    Yoro Ndiaye : “Je n’ai pas choisi, c’est la musique qui est venue à moi”

    Lu par 83347 Boytown Yoro Ndiaye n’est désormais plus à présenter sur la scène musicale sénégalaise. A 40 ans, le natif de Mbacké a bien mûri depuis ...

    Lire
  • aaaliou-cisse

    Le Sénégal mise sur Aliou Cissé

    Lu par 78335 Boytown Un accord portant sur un contrat de deux ans a été trouvé entre Aliou Cissé et la Fédération sénégalaise. La nomination de l’actuel ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    CNRA: Les professionnels des médias prennent le pouvoir

    Lu par 706 Boytown

    Nancy Ngom Ndiaye s’en va, Babacar Touré s’installe à la tête du Conseil national de régulation de l’audiovisuelle (Cnra). Le décret le nommant à la tête de cette institution de régulation est tombé hier, vendredi 7 septembre. C’est la première fois, depuis la création du Haut conseil de l’audiovisuel (Hca) en 1992, qu’un professionnel des médias dirige cette institution de régulation de l’audiovisuelle. Jusqu’à hier, ce sont les magistrats et juriste qui régulaient le secteur de l’audiovisuelle. Comme quoi, avec la nomination de Babacar Touré à la tête du Cnra, ce sont les professionnels des médias qui prennent le pouvoir.

    Le Conseil national de régulation de l’audiovisuelle (Cnra) a changé, depuis hier, vendredi 07 septembre, de patron. Le journaliste et Président, Directeur général (Pdg) du groupe Sud Communication, Babacar Touré est le tout nouveau Président de cette institution. Le décret est tombé hier, vendredi 07 septembre.  Il remplace ainsi, à la tête du Cnra, un magistrat de profession, en la personne de Mme Nancy Ngom Ndiaye. Cette dernière a dirigé cette institution depuis 2006.

    Rappelons que le Cnra a remplacé le défunt Haut conseil de l’audiovisuel (Hca) à la tête duquel se sont succédé les magistrats Cheikh Tidiane Sarr et Babacar Kébé, et la juriste Aminata Cissé Niang.
    Avec cette nomination de Babacar Touré, c’est la première fois qu’un professionnel des médias dirige une institution de régulation, depuis la création du Haut conseil de l’audiovisuel (Hca),en 1992.  Le président de la République, Macky Sall accède ainsi à une vieille doléance du Synpics selon laquelle les institutions de régulation  doivent être dirigées par des professionnels des médias.

    Un journaliste confirmé

    C’est un journaliste confirmé qui dirige désormais le Cnra. Babacar Touré est l’un des fondateurs du groupe Sud Communication qui a créé le journal Sud Hebdo, devenu Sud Quotidien, la première radio privée, Sud FM, en 1994, une télévision privée LCA basée en France. Le Groupe Sud communication est le propriétaire de l’Institut Supérieur des sciences de l’information et de la communication (ISSIC), créé en 1996 et où se côtoient des étudiants de 17 nationalités africaines.  Il a aussi, à son actif, le défunt Marketing Presse, une société de distribution de la presse.

    L’amoureux du savoir

    Le tout nouveau patron du Cnra est titulaire d’un diplôme de journalisme et de communication, de même que d’un Master Degree en sociologie et sciences politiques. Il est de la promotion de 1979 du CESTI de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Babacar Touré frappera à la porte Centre de perfectionnement des communicateurs africains de l’Université de Montréal (Canada), à Michigan State University et au Kansas State University (Etats-Unis d’Amérique) et l’Institut français de presse.

    Il était une fois, le syndicaliste

    Le patron du Cnra est aussi un syndicaliste dans l’âme. Il est membre fondateur de l’Union nationale des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Unpics), l’ancêtre du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics).

    Le Pdg du Groupe Sud Communication 
a fait un passage au Conseil économique et social (Ces) et est membre du bureau de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes), de la Société de sociologie du Midwest (Midwest Sociological Society, Des Moines, Iowa).
Babacar Touré est membre du Collège des conseillers africains de la Banque mondiale (World Bank Council of African Advisors), du National Democratic Institute for International Affairs (NDI-USA), Office of the vice-président, Africa Region), de l’Institut Panos (conseils d’administration de Panos-Paris et Panos-Londres.

     Avec Madeleine Albright…
    Le nouveau patron du CNRA a partagé la présidence (coprésident) de  la Conférence ministérielle Afrique-Etats-Unis d’Amérique, avec Madeleine Albright, secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères et le ministre botswanais des Affaires étrangères, avec le parrainage de Bill Clinton, ancien président des Etats-Unis d’Amérique.

    Babacar Touré est observateur et consultant de l’Agence de la francophonie pour les élections, dans de nombreux pays. Il a aussi présidé la Commission presse écrite des Assises de la communication, au sommet des chefs d’Etat de la Francophonie à Chaillot, en France. Le patron du Groupe Sud Communication a offert ses services à l’Institution pour le développement des agences de presse en Afrique de l’Ouest, basée à Cotonou (Bénin).

    sudonline

    Lu par 706 Boytown

    Partagez cet Article

    Après la première tablette tactile africaine, le premier smartphone made in Africa

    Suivant »

    La suppression du Sénat «plombe» Macky

    Laissez un commentaire