LES STATS

  • em

    5% sur 100 demandeurs d’emplois sont qualifiés au Sénégal

    Lu par 11392 Boytown Interpellé par ailleurs sur la lancinante question du chômage des jeunes dans le pays, Mame Mbaye Niang a reconnu sans ambages que «le ...

    Lire
  • emploi-des-jeunes

    1700 SOCIETES CREEES DEPUIS AVRIL 2014 D’APRES LES AUTORITES

    Lu par 11306 Boytown Les députés ont examiné et adopté le projet de loi n°01/2015 portant réglementation du capital de la Société à responsabilité limitée (Sarl), en ...

    Lire
  • karim_wade1

    6 ans ferme, 138 milliards d’amende pour Karim Wade

    Lu par 50954 Boytown Deux années après le déclenchement des poursuites contre Karim Wade et Cie, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a rendu son ...

    Lire
  • Bacheliers-Senegal

    50 % DES MENAGES SENEGALAIS N’ONT PAS ACCES AU PRIVE

    Lu par 154137 Boytown Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé qu’au Sénégal, à cause de la pauvreté, 50 % des ménages n’ont pas accès ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    11-160-x-600

    CULTURES

  • 1926815_10152772935494211_6452030608995141838_n

    « Télé Variétés »…

    Lu par 79293 Boytown Dire que le doyen Maguette Wade, le 1er animateur qui a commencé la 1ere émission musicale sur la chaîne nationale ORTS a l’époque, ...

    Lire
  • 4725051-7058364

    Yoro Ndiaye : “Je n’ai pas choisi, c’est la musique qui est venue à moi”

    Lu par 106592 Boytown Yoro Ndiaye n’est désormais plus à présenter sur la scène musicale sénégalaise. A 40 ans, le natif de Mbacké a bien mûri depuis ...

    Lire
  • aaaliou-cisse

    Le Sénégal mise sur Aliou Cissé

    Lu par 101527 Boytown Un accord portant sur un contrat de deux ans a été trouvé entre Aliou Cissé et la Fédération sénégalaise. La nomination de l’actuel ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    Commune de Fann-Pt E-Amité: Le Canal IV, une bombe écologique

    Lu par 140011 Boytown

    Les populations de Point E et de Fann-Hock vivent un véritable calvaire avec le Canal IV qui borde leur quartier. Ce canal à ciel ouvert est le nid des moustiques et de la mauvaise odeur qui leur rendent la vie difficile en plus des risques de transmissions de maladies. Le canal ne draine pas que les eaux de pluies parce qu’il con­tient toujours des eaux usées durant toute la période pendant laquelle il ne pleut pas à Dakar. Il s’agit, vraisemblablement de branchements illégaux provenant d’activités industrielles de certaines sociétés. Cette situation est d’autant plus grave que nous ne savons pas la nature de la pollution et son degré de toxicité.

    Depuis quelques années le canal est rarement et mal curé, de sorte que les mauvaises herbes y repoussent aussi bien à l’intérieur qu’aux abords. Ces herbes touffues mélangées au détritus de toutes sortes empêchent l’écoulement des eaux de pluies. Le canal est devenu le nid des insectes de toutes sortes y compris ceux responsables du paludisme qui tue, chaque année, dans le plus grand anonymat les populations environnantes, plus particulièrement les enfants. Pendant la saison hivernale, le canal constitue un danger pour les enfants qui le transforme en baignoire du fait de son accessibilité facile.

    Depuis juillet 2009, le maire de la ville de Dakar envoyait régulièrement une équipe de nettoiement pour l’assainissement du Canal. Ce travail qu’effectuait le maire Khalifa Sall était toujours salué par les populations, cela d’autant plus que depuis qu’il est à la tête de cette mairie, son implication était permanente dans l’assainissement de ce canal. Cepen­dant, les populations de Fann-Hock ou du moins celles riveraines du Canal IV étaient loin d’être satisfaites de la manière dont cet espace était géré. Parce que tout simplement elles pensent que dans le cadre de la politique d’assainissement et de nettoiement de ce canal, leur zone n’était pas tellement prise en compte. Elles constataient qu’à chaque fois qu’il y a des opérations de nettoiement de ce canal, le tronçon qui longe les maisons de Fann-Hock ne bénéficiait pas des mêmes traitements que le reste. Sans compter les ordures et autres immondices qui jonchent cette partie du canal.

    En tout cas, toutes les autorités compétentes sont averties, une vraie bombe écologique couve au Canal IV. Lors des élections municipales de mars 2009, nous avions proposé les solutions suivantes : premièrement, fermer tous les branchements illégaux faits par certaines sociétés industrielles ; deuxièmement, procéder, de façon régulière, au curage et au désherbage du canal et enfin, protéger le canal de façon à le rendre inaccessible pour les en­fants (daller la surface du canal ou renforcer sa ceinture par des piquets).

    walf

    Lu par 140011 Boytown

    Partagez cet Article

    Rester assis tue

    Suivant »

    “Mourchid TV”: La Télé des Moustarchidines arrive

    1 Commentaire

    1. 17.12.2014

      I just want to say I am just newbie to weblog and certainly savored your web site. Probably I’m going to bookmark your site . You certainly have good posts. Thanks a bunch for sharing your website.

    Laissez un commentaire