Dépigmentation: La pub qui dérange

Lu par 4210 Boytown

Depuis quelque temps, une campagne d’affichage vantant les mérites d’un produit de dépigmentation inonde les rues de la capitale sénégalaise. Une pétition a été lancée pour le retrait des affiches et le ministère de la Santé a été prié d’y mettre un terme.

C’est une belle jeune fille tout sourire qui pose sur une affiche de très grande taille sur laquelle on la montre noire avant l’usage d’un produit  dépigmentant et claire après. La pub vante les mérite de ce produit qui a la capacité de transformer les plus noire en des femmes claires en quinze jour. Un groupe de citoyens sénégalais, dépité par cette pub,  a envoyé au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Eva Marie Coll Seck, une pétition et une lettre dont voici le contenu:

Nous souhaiterions attirer votre attention en tant que citoyens sénégalais sur une campagne publicitaire faisant la promotion d’un produit de blanchiment ’’ KHESS PETCH’’ (en wolof toute blanche).

Ces affiches (grand format) sont présentes dans toutes les artères de la ville de Dakar.

Madame le ministre de la Santé, vous êtes bien placée pour savoir que le blanchiment de la peau est un péril pour la santé des femmes africaines et constitue une pratique à haut risque puisque la majorité de ces produits contiennent des substances toxiques.

Outre une peau brûlée par des produits plus ou moins agressifs, certaines crèmes, à base d’hydroquinone – interdites dans l’espace européen (UE et en Chine)-, ou encore de dérivés de cortisone, peuvent conduire à des pathologies graves comme l’hypertension, l’insuffisance rénale, le cancer de la peau, le diabète…

Pour toutes ces raisons, nous estimons, que les autorités de Santé doivent s’emparer au plus vite de la question du blanchiment de la peau qui est un problème de santé publique au même titre que les méfaits du tabac.

En faisant la promotion de ces produits dangereux pour la santé dans les médias, dans la rue, les marchés, nous exposons, sinon encourageons, des millions de sénégalaises à la pratique du blanchiment de la peau, nous invitons de milliers d’adolescentes à suivre cette pratique dangereuse, nous découragerons plusieurs femmes qui veulent l’abandonner.

Enfin, Madame le ministre, en laissant cette publicité ternir l’image de la femme noire, nous contribuons à violer l’imaginaire collectif avec l’idée reçue selon laquelle la peau blanche est l’unique symbole de pureté, de beauté, de statut social et de succès économique. Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de:

• lancer une contre-campagne dans les médias, les hôpitaux, les centres de santé, les écoles sur les méfaits de la dépigmentation.

• De saisir les hautes autorités pour que cette publicité faisant ‘’l’ode au cancer de la peau’’ soit retirée des espaces publics

• Et à long terme, saisir les autorités compétentes pour que des mesures soient prises pour interdire l’importation de ces produits dangereux ;

Madame le ministre, nous espérons vivement que notre indignation fera écho auprès de vous en tant que femme noire, mère et professionnelle de la santé.

Sur les réseaux sociaux les Sénégalais sont solidaires des initiateurs de la pétition. Mamadou Ndiaye, professeur de Multimédia dans une école de journalisme est du même avis qu’eux.

« Cette pub qui fait la promotion de la dépigmentation de la peau au Sénégal est nulle. Elle massacre la langue wolof et pose un problème de santé publique. Elle viole également les dispositions de la loi 83-20 du 28 janvier 1983 relative à la publicité (articles 9, 12, 13 et 14). Enfin, où est le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra)? »

Un internaute s’en offusque sur le site xaima.net.

Je voudrais dénoncer une pub visible actuellement partout à Dakar. Il s’agit de « khess petch », une campagne qui fait la promotion d’un produit décapant pour la peau avec un résultat en 15 jours.Ce genre de produit, dont on connait les effets nocifs, est un vrai danger pour la santé des sénégalaises. C’est un problème de santé publique et les autorités compétentes (ministère de la santé etc) n’ont mené aucune action jusqu’à présent pour sensibiliser les populations. Et j’ajoute que c’est de la pub mensongère les photos avant/après sont « truquées ».

Black Betty, un pseudonyme, déclare sur le même site:

« Si les autorités ne peuvent entreprendre des actions sur le terrain pour interdire la vente de ces produits nocifs , au moins qu’ils nous épargnent de la publicité!!!De plus c’est vraiment atroce de voir le résultat sur les adeptes. Quand on prend le transport en commun, on remarque les dégâts sur leur dos ou bien leur profil et je ne parle même pas de l’odeur »

slate

Lu par 4210 Boytown

Partagez cet Article

Les héritiers africains de Ben Laden

Suivant »

Sénégal – Enfin un centre de traitement des déchets biomédicaux

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

LU POUR VOUS

  • img098

    Le massacre de Thiaroye, Sénégal, 1er décembre 1944 ; une synthèse

    Lu par 5549 Boytown Avant que le président de la République François Hollande n’évoque Thiaroye comme une répression sanglante [1], Thiaroye était le plus souvent présenté comme ...

    Lire
  • startup-mali

    TECH & INNOVATION: Le Mali veut devenir la Silicon Valley d’Afrique de l’Ouest

    Lu par 1713 Boytown Depuis que le Mali est devenu le sixième pays d’Afrique de l’Ouest touché par l’épidémie d’Ebola, le pays vit dans la psychose. Une ...

    Lire
  • netanyahu

    Reconnaissance de la Palestine : Netanyahou met en garde la France

    Lu par 19089 Boytown L’Assemblée nationale doit voter le 2 décembre une résolution invitant “le gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine”. Un tel vote constituerait “une grave ...

    Lire
  • 13087501-elle-ouvre-le-premier-magasin-de-calins-des-etats-unis

    Le premier magasin de câlins ouvre aux Etats-Unis

    Lu par 18291 Boytown Pour 50 euros de l’heure, Samantha Hess offre un câlin à ses clients et clientes en manque de contact humain. Pyjama recommandé. Quand ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus
    11-160-x-600

    THINKTANK IPODE

    Plus

    Plus