white-house-wins-fight-to-keep-drone-killings-of-americans-secret

États-Unis: ces drones qui échappent à tout contrôle

Lu par 130706 Boytown

Qu’est-ce qui est pire ? Maintenir quelqu’un en détention pendant plusieurs années en attendant d’être en mesure d’établir la preuve qu’il est un terroriste ? Ou bien tuer quelqu’un dont vous ne connaissez même pas le nom, parce que son comportement suggère qu’il pourrait être un terroriste ? La première stratégie se traduit par l’incarcération sans jugement de suspects sur la base de Guantánamo. C’est le symbole de l’ère Bush, et elle suscite une condamnation unanime.

La seconde aboutit à des frappes de drones contre des terroristes présumés. C’est devenu la marque de fabrique de l’administration Obama, et personne ne s’en soucie vraiment. Tout se passe comme si on pardonnait à Barack Obama l’extrême brutalité de sa politique antiterroriste pour la simple raison qu’il jouit d’une image positive. N’a-t-il pas obtenu le prix Nobel de la paix ? Cette complaisance est peut-être en train de prendre fin.

Le développement de ce programme secret finit par provoquer, à juste titre, interrogations et critiques. Ancien ambassadeur de Bush auprès de l’Otan, Kurt Volker posait récemment de bonnes questions dans le Washington Post : « Quelle nation voulons-nous être ? Un pays tenant à jour en permanence une liste de gens à abattre ? Un pays qui, dans des centres d’opérations high-tech, forme des techniciens à tuer des êtres humains à l’autre bout de la planète parce qu’une agence de renseignements a décrété qu’ils étaient des terroristes ? » Tout cela reflète le malaise moral ressenti par beaucoup face à cette guerre qui ressemble un peu trop à un jeu vidéo. Certes, tuer quelqu’un à l’aide d’un drone peut paraître exagérément facile, presque tentant, mais la dénonciation du caractère irréel et abstrait de la méthode n’est pas très convaincante. Après tout, la plupart des pays seraient ravis de disposer d’un tel moyen de réduire les pertes dans les rangs de leurs forces armées. Et puis, il est tout à fait possible de faire des victimes civiles et de perpétrer des massacres de masse par des moyens plus conventionnels !

Guerre et assassinat

Non, l’objection la plus sérieuse qu’on puisse faire à l’usage des drones, c’est qu’il estompe la frontière entre guerre et assassinat. Un homme soupçonné de préparer un attentat terroriste sur le sol américain peut être arrêté et traduit devant un tribunal. Mais s’il se trouve dans les zones tribales du Pakistan, on peut estimer qu’il n’existe pas d’autre moyen de le neutraliser que de le réduire en miettes. La majorité des frappes a lieu dans des théâtres d’opérations comme l’Afghanistan ou l’Irak. Mais la CIA a également mis en place un important programme secret d’attaques de drone au Pakistan, au Yémen ou en Somalie. Certaines frappes visent des terroristes reconnus, comme Anwar al-Awlaki, un islamiste radical disposant d’un passeport américain abattu au Yémen. D’autres prennent pour cible des inconnus dont le comportement est apparu suspect – on parle alors d’« attaques signatures ». Les Américains soutiennent que ces dernières sont en réalité ciblées avec précision, et qu’elles ne font qu’un nombre limité de victimes civiles. Mais, à en croire une étude universitaire récente, entre 474 et 881 civils, parmi lesquels 200 enfants, ont été tués par des drones au Pakistan.

L’administration Obama justifie ces frappes par les nécessités de la « guerre contre le terrorisme », mais c’est jouer sur les mots. Car, que l’on sache, les États-Unis ne sont pas en guerre contre le Pakistan ! D’ailleurs, le programme de frappes est secret. Il est conduit par une agence de renseignements, non par l’armée régulière. La base légale de ces attaques est encore plus ténue quand celles-ci ont lieu dans des pays comme la Somalie, à des milliers de kilomètres des champs de bataille afghans.

De nombreux pays – de la Turquie à la Chine, en passant par la Russie – affirment leur intention de se lancer à leur tour dans une guerre contre le terrorisme. Que se passera-t-il s’ils décident de suivre l’exemple américain et d’éliminer leurs ennemis à l’étranger à l’aide de drones ? Après tout, le coût financier de tels programmes n’est pas démesuré… Et la technologie requise pas si difficile à maîtriser…

ja

Lu par 130706 Boytown

Partagez cet Article

Kader Mangane – Le sénégalais le mieux payé à l’étranger

Suivant »

Côte d’Ivoire: qu’a-t-on fait de la famille Gbagbo?

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

nos podcasts

  • 7197706-11044489

    Me Wade. Un trouble fête ou juste un opposant en quête d’attention?

    Lu par 4172 Boytown CLIQUEZ SUR  “ON AIR”  POUR ECOUTER CET EPISODE Première du Boytown Show / 5eme et dernière saison sur Seneweb Radio Dans le OPENMIC ...

    Lire
  • karim-wade-box-670x430

    Karim Wade: Procès politique ou.. le procès d’un homme politique ?

    Lu par 38775 Boytown DERNIER EPISODE 4e SAISON Cliquer sur  “ON AIR”  pour ecouter cet episode Le procès du fils de l’ancien chef de l’état Abdoulaye Wade ...

    Lire
  • colonel-ndao

    Le Sénégal est-il réellement en orbite pour l’émergence ?

    Lu par 49770 Boytown Cliquez sur  ON AIR  pour ecouter cet episode Des accusations du colonel Ndaw qui ont ébranlé la république, la composition du nouveau gouvernement ...

    Lire
  • 26043_CapturFiles-24-03-2014_10.03.46

    Real Talk avec Thierno Bocoum, Député du « Rewmi ».

    Lu par 53232 Boytown Cliquez sur ON AIR pour ecouter cet episode. Les élections locales ont vécu avec son lot de surprises, et de désaveu. De la ...

    Lire
  • wc6

    Qu’arrive t-il aux équipes africaines dans ce mondial 2014?

    Lu par 50104 Boytown Cliquez sur  “ON AIR”  pour ecouter cet episode Des 5 équipes africaines qualifiées pour le mondial 2014, aucune d’elles n’a vraiment convaincu. A ...

    Lire
  • 2693996180_1

    Notre Coup2coeur TITI dans le Number One Show

    Lu par 49837 Boytown Cliquez sur  ON AIR pour ecouter cet episode. En plein dans sa tournée américaine, la chanteuse Titi fait son Starmania en Live & ...

    Lire
  • pscongres-0007

    Ousmane Tanor Dieng toujours aux commandes. Statut quo ou confiance renouvelée ?

    Lu par 50958 Boytown Le 15ème congrès ordinaire du parti socialiste (Ps) a vécu ce week-end. Comme on s’y attendait, le candidat a sa propre succession l’inamovible ...

    Lire
  • 10307392_647650795289206_2230815753093691932_n

    La violence dans les universités Sénégalaises. A qui la faute ?

    Lu par 58735 Boytown Cliquez sur  “ON AIR”  pour ecouter cet episode. l Ce Mercredi matin, les étudiants der l’UCAD ont violemment protesté pour exiger des autorités ...

    Lire
  • fete_des_meres

    Au lieu du Boytown Show, c’est la fête des mères.

    Lu par 61656 Boytown Toute l’équipe du Boytown Show vous présente ses excuses pour ce Dimanche 11 Mai car il n’y aura pas de show. C’est la ...

    Lire
  • Plus

    Plus