200297284-002

Etre une femme respectable n’est pas chose aisée de nos jours. Par NFK

Lu par 9611 Boytown

Le poids de mes 26 hivernages se fait vraiment sentir, ou bien je suis ” vieux ” jeu, ou encore les valeurs auxquelles je crois et que j’érige en viatique sont passées de mode … Toujours est – il qu’après observation de quelques (épi) phénomènes qui m’entourent, je suis plus que dubitative quant à la respectabilité de la jeune fille et de la femme en général, aujourd’hui … Et j’en suis arrivée à la conclusion que c’est une entreprise fort peu aisée …

 Avant d’aller à l’essentiel de ce post, il me semble opportun de faire un (petit) rappel …
J’ai intitulé mon blog  “CEQUEJAIDANSLATETE”, car comme le nom l’indique, j’écris sur tout ce qui me passe par la tête, le ” trop plein ” de réflexions que je peux être amenée à avoir sur le monde qui m’entoure est ” déversé ” ici …
Je me considère honnêtement comme étant quelqu’un (e) d’assez ouverte d’esprit, curieuse et passionnée … Mais, j’ai aussi des valeurs je crois dur comme fer, et que rien ni personne ne pourra m’ôter …
Je m’excuse d’avance si les mots / expressions dont j’userai dans les lignes qui vont suivre blesseront … Mais il demeure que la langue de bois, je n’aime pas en user … Comme le dit le rappeur Gunman Xuman que j’admire pour son verbe, sa verve et son engagement ” Néniou waxanté deug téh bayi masla, moniouy guéné si musiba ” … Phrase plus qu’éloquente … Alors, au nom de cette phrase lourde de sens, cessez certains comportements my sistazzz !!
Faisant partie de la génération Y, nous sommes la génération dite ” chanceuse “, comme me le répètent tout le temps certains aînés. Nous avons en notre possession cet outil fabuleux que constitue internet, outil qui nous permet d’être (re) liés tous aussi nombreux que nous sommes, et ce de par le monde …
L’internet, la tv, la mondialisation accrue, la musique, la culture made in USA, toutes ces causes forment un cocktail molotov qui ne demande qu’à exploser …
Samedi passé, au détour d’une sortie en boîte, une fille, sortie de je ne sais où, m’a accostée ou est plutôt venue se planter devant moi. Et, d’une haleine fétide où se mêlaient furieusement alcool et cigarette, entreprend (laborieusement) de m’expliquer qu’elle ne sait plus danser le mbalax à cause de son trop long séjour en Occident … Je ne savais pas trop quoi lui répondre, et coite, je l’écoutais en hochant la tête. AU moment de prendre congé, elle m’a assené le coup de grâce ” Miss, pourrais – tu me donner une clope stp? ” Lui ayant répondu que je ne fumais pas, elle me toisa de la tête aux pieds et entreprit de me couvrir d’obscénités que la décence m’interdit de répéter …
Toujours est – il que je suis ressortie de cette pseudo – confrontation indignée et furieuse comme jamais …
Indignée, car la femme d’aujourd’hui n’a plus aucune espèce de valeur … Elle ne pense qu’à coucher de droite à gauche, fumer ou encore boire comme un trou !! Ne nous plaignons pas alors si nos chers mâles ne respectent plus rien maintenant ! Car s’ils voient comment nous nous comportons, ils nous ” prendront ” comme nous sommes …
Mon avis est qu’il faut revenir aux valeurs d’antan, et ne pas s’enfermer dans un suivisme aveugle qui ne peut que nous porter préjudice … Car il n’y a rien de plus honteux que d’entendre dire du mal de soi et de ne pas pouvoir se défendre ! Et les (futurs) enfants, les pauvres, en feront eux aussi les frais …
Bonne lecture

Lu par 9611 Boytown

Partagez cet Article

Alain Giresse, le chaînon manquant des Lions du Sénégal?

Suivant »

L’émergence africaine: Un leurre?

30 Commentaires

CULTURES

  • Finale-du-mondial-2014-lanalyse-de-Ablaye-Diaw

    Ablaye Diaw… Merci pour le service rendu doyen

    Lu par 206189 Boytown2100 Encore une fois, rendons leur hommage de leurs vivants.. et ne pas attendre qu’ils périssent pour honorer ceux qui ont vaillamment servi le ...

    Lire
  • Senegalese rapper "Pacotille" speaks on October 14, 2013 in Dakar during a press conference to present his new title "pour la verite, la justice, l'equite, la democratie et la Teranga" (For truth, Justice, fairness, Democratie and Teranga), a song to support Chad's former dictator Hissene Habre who is facing accusations of war crimes, crimes against humanity and torture during his brutal rule between 1982 and 1990. During the conferencem, Pacotille denounced African leaders' protective attitude towards the UN and the International Court of Justice (ICP). AFP PHOTO / SEYLLOU        (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)

    JTR Hommage a Pacotille – Repose en paix l’artiste

    Lu par 491241 Boytown4110 4110Lu par 491241 Boytown

    Lire
  • Pacotille1-620x400

    Le rappeur Pacotille est mort. RIP

    Lu par 729396 Boytown7110 Le célèbre rappeur sénégalais Sidat Fall plus connu sous le nom de Pacotille est décédé, ce samedi matin, d’une crise cardiaque alors qu’ils ...

    Lire
  • Thione-Seck6-620x400

    Avis d’inexpert: De la légitimité à publier un ‘’document pénalement protégé’’

    Lu par 988587 Boytown0100 La légitimité contre la légalité. C’est ainsi que devrait être comprise l’initiative du journal Le Quotidien de publier l’intégralité du procès-verbal de l’enquête de gendarmerie ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    LES TOPS

    Plus

    Plus
    11-120-x-600