photo_1329396365611-1-0_0

Expo photos: La chorégraphie des hommes en uniforme

Lu par 4600 Boytown

«Gardes, à vous» est le titre de l’exposition du photographe Mamadou Gomis qui se tient jusqu’au 30 mars 2013 au Pavillon de l’Institut Français Léopold SEDAR Senghor de Dakar. Un titre, on ne peut plus parlant puisque le sujet a trait aux femmes et hommes en uniforme.

Ils ne sont pas sur le théâtre des opérations face à des casseurs ou des hooligans comme le laisserait croire notre imagination vagabonde. Le photographe Mamadou Gomis efface les confrontations de rues entre manifestants et forces de l’ordre pour transformer ces lieux en une vaste scène de théâtre pour l’une des plus belles chorégraphies.

Encore que le qualificatif peut faire tiquer nombre d’entre nous. Disons que c’est un ballet de gestes bien ordonnancés. Le tout en noir et blanc. Voila qui permet à l’oeil de croquer dans le cru des images loin de l’assaisonnement visuel de la photo couleur.

L’expo s’ouvre sur le mollet des gendarmettes, somme toute, viriles mais conservant leur attrait féminin. De subtiles notes de musique que foulent leurs pas s’échappent du clavier de l’asphalte pour accompagner le froufrou de leurs jupes.

L’élégance est dans la coiffure de ces femmes-gendarmes qui paradent. Il y a de quoi émouvoir l’oeil puisque dans la fixité de l’image photographiée, Mamadou Gomis a coeur de saisir le mouvement. Il brise ainsi la vitre blindée qui sépare fixité et mouvement pour nous dire que la photographie fait s’imbriquer les deux notions et que toute fixité est rythmée par un mouvement pourvu qu’on prête attention aux choses. On resterait des heures à détailler le plissé des jupes de ces femmes de tenue et à s’attarder sur leur chignon.

Tout à coté de cette image : Le salut militaire qui n’est pas que simple salut. Il s’inscrit dans un rituel que se plait à mettre à nu le photographe en accentuant le coté coquet, quelque peu séducteur empreint d’une certaine élégance dans l’exécution de ce geste par l’homme en uniforme. L’exposition de Mamadou Gomis est traversée non pas par un jeu d’ombre et de lumière dans la prise de vue mais par une confrontation du flou et de la netteté.

Ainsi il ramène le personnage du second plan en premier plan en estompant celui qui est au premier plan. Il inverse la donne. Car d’ordinaire on s’attache à mettre en évidence le premier plan, le personnage qui se trouve au plus prés de l’objectif. Dans un nuage de fumée, un policier tient haut une table de fortune, l’un des pieds décollé du sol. Prend-t-il son envol ou danse-t-il avec la table ? Il y a de l’inattendu dans cette photo, un brin cocasse.

L’exposition photos de Mamadou Gomis a la tonalité d’une magnificence des gens en uniforme qui sur le théâtre des opérations, exécutent non pas une mission mais un ballet que vient saisir l’objectif du photographe. C’est là tout l’art de la photo, celui de bousculer notre perception des choses et de l’ouvrir sur d’autres horizons.

slate

Lu par 4600 Boytown

Partagez cet Article

Interdire Youtube n’est pas une bonne idée

Suivant »

La deuxième université de Dakar: Pour impulser le développement des sciences et des technologies

CULTURES

  • Finale-du-mondial-2014-lanalyse-de-Ablaye-Diaw

    Ablaye Diaw… Merci pour le service rendu doyen

    Lu par 334610 Boytown2100 Encore une fois, rendons leur hommage de leurs vivants.. et ne pas attendre qu’ils périssent pour honorer ceux qui ont vaillamment servi le ...

    Lire
  • Senegalese rapper "Pacotille" speaks on October 14, 2013 in Dakar during a press conference to present his new title "pour la verite, la justice, l'equite, la democratie et la Teranga" (For truth, Justice, fairness, Democratie and Teranga), a song to support Chad's former dictator Hissene Habre who is facing accusations of war crimes, crimes against humanity and torture during his brutal rule between 1982 and 1990. During the conferencem, Pacotille denounced African leaders' protective attitude towards the UN and the International Court of Justice (ICP). AFP PHOTO / SEYLLOU        (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)

    JTR Hommage a Pacotille – Repose en paix l’artiste

    Lu par 616645 Boytown4110 4110Lu par 616645 Boytown

    Lire
  • Pacotille1-620x400

    Le rappeur Pacotille est mort. RIP

    Lu par 851333 Boytown7110 Le célèbre rappeur sénégalais Sidat Fall plus connu sous le nom de Pacotille est décédé, ce samedi matin, d’une crise cardiaque alors qu’ils ...

    Lire
  • Thione-Seck6-620x400

    Avis d’inexpert: De la légitimité à publier un ‘’document pénalement protégé’’

    Lu par 1102446 Boytown0100 La légitimité contre la légalité. C’est ainsi que devrait être comprise l’initiative du journal Le Quotidien de publier l’intégralité du procès-verbal de l’enquête de gendarmerie ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    LES TOPS

    Plus

    Plus
    11-120-x-600