Jac et le Takeifa en Live & Direct

Lu par 4362 Boytown

 Le groupe Tafeika est en ce moment sur toutes les bouches et leur buzz ne fait que grandir. Frères et sœurs, cette famille d’artiste mélange rock, mbalax, hip hop, funk et divers sonorités pour délivrer un « sound » éclectique, agréable et assez original.

On dit que leur musique est envoûtante, unique, influencée par les rythmes africains, le rap, le rock ou encore le jazz. Nés Keita, tous frères et soeurs et réunis par la musique, Jac, Mamma, Ibrahima, Cheikh et Fallou forment Takeifa (famille Keita en verlan). Dénichés lors de la cinquième édition du tremplin Découvertes organisé à l’Institut, ils ont depuis parcouru un long chemin comme en témoigne le succès de l’album Diaspora sorti en 2008.

Aujourd’hui,  Jac et le Takeifa sont de retour sur le marché musical. Le groupe sort un nouvel album intitulé Get free (Etre libre en anglais) ou pour être plus local Yewoul, Réveille-toi en wolof mercredi. Le lead vocal de la fratrie Keïta, Jac décrypte le message, «c’est la liberté de soi-même». En conférence de presse hier à l’Institut français de Dakar, les musiciens expliquent que «le message est d’amener les gens à compter plus sur eux-mêmes partout et où qu’ils soient». Mais le discours s’adresse surtout à la jeunesse africaine et particulièrement sénégalaise. «Il ne doit plus y avoir de complexe entre un Blanc ou un Noir, ou encore aller quémander à l’étranger. Nous devons commencer à faire les choses par nous-mêmes au lieu d’attendre tout de l’Etat», fait savoir Jac.

Trois morceaux des douze titres du compact disque parlent de la politique : Get Free, No stress et Mister président. Ils sont chantés en français et wolof pour mieux faire passer le message. Car Get free est «conçu d’abord pour les Sénégalais et ensuite pour les Africains». Côté style, les Takeifa offre une diversité de mélodies dans cette production conçue pendant deux ans entre le Sénégal, la Gambie et la France.  Get free vient ainsi après Diaspora sorti en 2008.

Pour la promotion de ce deuxième album, une tournée est prévue dans les Alliances françaises du Sénégal et de la Gambie. Mais aussi dans leur fief au quartier de la Patte d’oie. Pour la bassiste Maman Keïta, ce sera un concert particulier. «C’est un spectacle, en son et lumière appelé Penc art avec l’orchestre national et des danseurs managés par le chorégraphier Jean Tamba de Kaay Fecc», dit-il.

Lead vocal et guitare > Jac Keita
Guitare basse et vocal > Mamma Keita
Guitare solo > Cheikh Tidiane Keita
Batterie et vocal > Ibrahima Keita
Second vocal et percussions > Fallou Keita

Ce Dimanche, ils sont notre Coup 2 Cœur.

Visitez leur site internet

Cliquez sur “ECOUTER LE BOYTOWN SHOW” pour ecouter ce show

Lu par 4362 Boytown

Partagez cet Article

P-Square – Beautiful Onyinye ft. Rick Ross [Official Video]

Suivant »

DUGGY TEE – Without you

1 Commentaire

  1. 17.12.2014

    I simply want to mention I’m new to blogging and site-building and truly liked this blog. More than likely I’m planning to bookmark your blog . You really have good posts. Thanks a lot for revealing your website.

Laissez un commentaire

LU AILLEURS

  • Senegal Election Rules

    BRUTALITE POLICIERE, TORTURE, IMPUNITE…ENCORE DES EFFORTS A FAIRE SELON AMNESTY

    Lu par 34706 Boytown Le rapport annuel de l’ONG Amnesty international présenté hier révèle plusieurs manquements dans le respect des libertés individuelles au Sénégal. La situation des ...

    Lire
  • 7241395-11120294

    ”Chaque jour vers l’enfer nous descendons d’un pas.”

    Lu par 34186 Boytown Charles Baudelaire ; Les fleurs du mal (1857) Ce n’est point un conte de fée pour adulte, mais la réalité crue. Ces mots ...

    Lire
  • image44

    Le pouvoir des sorciers blancs

    Lu par 108393 Boytown L’émission Enquêtes de foot sur Canal+ a consacré un reportage sur la place occupée par les entraîneurs européens, notamment français, sur le continent ...

    Lire
  • emploi-au-senegal-chomage-642x418

    Sénégal: L’insoluble problématique de l’emploi des jeunes

    Lu par 119249 Boytown « Un travailleur qui ne peut pas trouver d’emploi est un personnage infiniment plus tragique que n’importe quel Hamlet ou Œdipe. » John Morley La ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    11-160-x-600

    OPINION

  • 3423851-4925477

    Que deviendrait le Sénégal si Me Wade était réélu en 2012 ?

    Lu par 14801 Boytown « Le sage a honte de ses défauts, mais n’a pas honte de s’en corriger » Cette question, chaque Sénégalais conscient, responsable et ...

    Lire
  • SENEGAL-VOTE-OPPOSITION-SALL

    Pourquoi l’annonce du référendum comme ci-après et en 2016, par le président de la République?

    Lu par 151792 Boytown « Les sénégalais seront appelés aux urnes en 2016 pour se prononcer sur la réduction ou non du mandat du président Macky Sall de ...

    Lire
  • kolda-2

    Décentralisation rationnelle et viable Oui, mais non à la prolifération des collectivités locales  sur des bases politiciennes.

    Lu par 329201 Boytown Il est indéniable et absolument vrai, que l’objectif principal et le but essentiel visé par la décentralisation, c’est parfaitement, de rapprocher l’administration le ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus