Interactive Coloring

Write My Descriptive Essay

http://www.topdownproteomics.org/?write-assignemnt-for-me Write Assignemnt For Me

La Diaspora sénégalaise : Contribution Sans Representation

http://gallerit1.com/write-an-essay-on-my-last-day-at-school/ Write An Essay On My Last Day At School Pour la consolidation de notre démocratie et la promotion de notre économie, l’implication de tous les segments de la population est primordiale. La diaspora sénégalaise,  aujourd’hui estimée à prés de 3 millions soit 20% de la population nationale, joue un rôle primordial. Par les sacrifices consentis pour assister leurs familles restées au pays, les sénégalais de l’extérieur stimulent directement l’économie de leur pays et en même temps constituent un atout majeur pour la société sénégalaise dans la lutte contre la pauvreté. Mais cet impact est très limité dans le domaine de l’exercice de notre démocratie. A part la possibilité de voter d’une partie de ses membres, la diaspora est totalement absente des instances publiques de gestion de la Cité. C’est pourquoi aujourd’hui la diaspora est aujourd’hui disposée à œuvrer infatigablement pour sensibiliser l’Etat en l’incitant à:
Prendre en considération l’importance du nombre de sénégalais de l’extérieur et leurs apports sur les plans économique et social
Relever les obstacles à leur participation
Se rendre compte de leurs potentiels et
Satisfaire leurs revendications légitimes.

Dissertation Writing Services London Le Sénégal est aujourd’hui l’un des pays africains qui reçoivent le plus de fonds de sa diaspora. Selon une étude de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), depuis 2006 les transferts officiels de fonds des sénégalais de l’extérieur ont atteint 500 milliards de FCFA. Et cela, sans compter les envois de fonds effectués par des canaux non-officiels, c’est-à-dire de façon informelle, par l’intermédiaire des relations familiales et amicales.

Selon la Banque Africaine de Développement (BAD), depuis 2005 le Sénégal est l’un des pays africains dont le principal bailleur de fonds est sa diaspora. Les transferts de fonds des sénégalais de l’extérieur dépassent aujourd’hui de loin le montant combiné de l’Aide Publique au Développement (APD) et du Volume des Investissements Directs Etrangers (IDE), ce qui est essentiel. Car les aides et les investissements sont souvent prévus et budgétisés à l’avance. Alors les populations qui en ont besoin ne sentent presque jamais les  effets de cette assistance dans leur vie de tous les jours.

Paper On Marketing Au-delà de tous ces apports sur le plan économique, social et intellectuel, la diaspora doit aussi s’impliquer dans les débats politiques nationaux pour apporter sa contribution aux efforts de consolidation de notre démocratie encore relativement jeune. L’Etat sénégalais semble le comprendre. C’est pourquoi il a mis en place le Ministère des Sénégalais de l’Extérieur et le Conseil Supérieur des Sénégalais de l’Etranger (CSSE), deux structures chargées d’œuvrer pour la prise en charge des préoccupations et des doléances de la diaspora.

http://klikashoes.com/buying-a-dissertation-theoretical/ Buying A Dissertation Theoretical

How To Write A Phd Application A une communauté de près de 3 millions de membres qui injectent environ 700 milliards dans l’économie sénégalaise chaque année, est attribuée un “petit” Ministère avec un budget d’à peine un milliard de FCFA, ce qui en fait un ministère qui ne peut absolument rien faire pour la diaspora. Par exemple le Ministère des Marocains de l’Extérieur dispose d’un budget annuel de fonctionnement de 26 milliards de FCFA.
Le Conseil Supérieur des sénégalais de l’Extéreur (CSSE) était une bonne initiative de la part de l’Etat sénégalais après une mûre réflexion. Une étude sérieuse de sa nature, de sa composition, de ses objectifs et de son règlement intérieur avait été ficelée à l’avance. Mais la nomination des personnes qui devaient siéger dans le conseil fut irresponsable et complètement partisane. D’ailleurs le choix des  ces personnes fut contesté vigoureusement par la mojorité des associations de la diaspora.  Dès lors sa mission de prise en charge des besoins et des doléances des sénégalais de l’étranger était déjà compromise.  Aujourd’hui on n’entend même pas parler du CSSE. N’empêche tout le temps l’Administration de notre pays prend des mesures   qui affectent la diaspora sans aucune interaction avec ses membres.

http://gloptic.com/phd-research-proposal-chemistry/ Phd Research Proposal Chemistry

Teenage Pregnancy Research Paper

Dissertation Upon Roast Pig Meaning La diaspora sénégalaise peut constituer un véritable poids politique. Pour cela, elle doit maintenir les contacts entre ses différentes associations dans le monde. De cette manière, la diaspora peut créer un rassemblement massif de sénégalais dans le but de protéger leurs intêrets dans leur pays d’origine et dans leur pays d’accueil.

Common App Essay Community Service

C’est ainsi que les sénégalais de l’extérieur pourront d’abord identifier des objectifs à court terme et à long terme. Ensuite ils pourront établir et développer des collaborations étroites et des partenariats durables avec le Gouvernement du Sénégal. Un dialogue durable pourra être développé entre les membres de la diaspora et les autorités publiques pour la construction d’un Séngal qui avance.

Les sénégalais de l’étranger pourront aussi, par le biais de leurs associations, députés, sénateurs et conseillers, négocier des termes de réciprocité entre les membres de la diaspora et des institutions sénégalaises locales, qu’elles soient publiques ou privées.

Il est bien possible de travailler ensemble, d’identifier des projets et des démarches qui faciliteront la promotion de notre pays. Mais il faudra d’abord donner  à la diaspora sénégalaise les moyens de jouer son rôle, et cela passe par la satisfaction de ses  revendications légitimes.

Observation Essays Les exigences essentielles de la diaspora.

    1. Une représentation proportionnelle des sénégalais de l’étranger dans les institutions nationales telles que l’Assemblée Nationale, le Sénat et le Conseil Economique et Social. Ceci assurerait une implication directe de la diaspora dans la gestion de leur pays et dans les processus de prise de décisions qui souvent les affectent.

 2. La révision de la loi sur la nationalité au Sénégal qui aujourd’hui porte préjudice inutilement aux sénégalaises de la diaspora mariées à des non-sénégalais. La loi doit être la même pour l’homme et pour la femme pour ce qui est de la nationalité.

    3. Une proximité des consulats à  la diaspora. Par exemple un service consulaire à Los Angeles-Californie aurait l’avantage de servir une large partie de la diaspora dans les Etats l’Ouest des Etats-Unis comme Californie, Nevada, Arizona,  Oregon, Utah,  Washington, etc…

4. La révision de la loi sur l’importation de vehicles au Sénégal. Il est vrai qu’une totale libéralisation des importations commerciales de voitures serait à l’encontre des intêrets du Sénégal. Mais aussi une limite systématique(5 ans maximum) qui s’applique aussi à la diaspora désavantage les sénégalais de l’extérieur quand ils retournent  au pays. Une politique équilibrée serait plus appropriée.

5. L’annulation de la surtaxe sur les appels téléphoniques internationaux entrants. L’intention de l’Etat, de vouloir taxer les revenus astronomiques des compagnies téléphoniques au profit du Sénégal, est juste et justifiée.
Mais taxer les appels entrants par minute est une mauvaise solution. Car ces compagnies continueront de faire les mêmes profits puisqu’il leur suffira de tout simplement transmettre les taxes aux  sénégalais de l’extérieur qui appellent régulièrement leurs familles. La solution se trouve dans une meilleure maîtrise des négociations et des lois qui régissent le milieu pour un partage raisonnable des revenus entre le l’Etat et les compagnies privées.

Il y a beaucoup d’autres revendications qui varient d’un groupe de sénégalais de l’extérieur à un autre, d’une partie du monde à une autre. Mais elles sont tout aussi légitimes. Mais la satisfaction des revendications énumérées ici serait un bon début pour une implication effective de l’ensemble des membres de la diaspora dans la gestion de notre pays. Ce sera une bonne façon de réaliser un Sénégal et sa diaspora unis et intégrés, avec une vision partagée, pour une démocratie épanouie et un développement durable qui visent à relever les défis communs à tous les sénégalais.

 Xalima – Par Yaré Mbaye(Los Angeles, CA) et Dial Diagne(San Diego)

Lu par 14241 Boytown

QUELQUES ARCHIVES:

États-Unis: ces drones qui échappent à tout contrôle
Le journal rappé avec les stars du rap Xuman et Keyti. Ecoutez le Podcast
Abdoul Mbaye tombe. Le spectre de Wade plane t'il sur le « Macky » ?
Non à une justice à deux vitesses ni à deux catégories de citoyen dans la République !(Par Mandiaye ...
L’acte 3 de la Décentralisation. Un autre un défi pour le président de la République ? (Par Mody Nia...
Offres d'emploi: Le Parti socialiste Sénégalais cherche Secrétaire général.
Le machin des « porteurs de pancartes », un cheval de Troie pour arnaque.
L'envoi des Jambars au Yemen. Un danger auquel nous expose le chef de l’état.