shop-ad-books copy

Amadou M Diallo, Participant à la 1ere édition du Forum mondial de la langue française à Québec

| 07.07.2012 | 0 Commentaire

Lu par 657 Boytown

Perdue dans les dédales de la mondialisation a travers la percée fulgurante et rapide des chinois en Afrique, mais également a cause de l’influence anglosaxone grandissante particulièrement chez les jeunes Africains, la langue française perd de plus en en plus de sa valeur en Afrique.  Il ya quelques jours, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie  Abdou Diouf  lançait un cri de détresse a l’occasion du 1er Forum mondial de la langue française qui s’est tenue à Québec,  et prévenait qu’Il y avait urgence à restaurer l’influence du français.

  • Mais comment si les portes  de « l’Espace francophone » européen sont presque aux africains .. malgré qu’ils représentent  la moitié de cet espace, soit 110 millions d’africains qui parlent français?
  • Comment, si les africains continuent de subir les brimades et agressions quotidiennes de leurs « pairs francophones », qui les renvoient menottés comme des animaux, ensuite en Afrique?
  • Comment si l’Amérique, la Chine ou les pays anglosaxons semblent offrir aujourd’hui beaucoup plus d’opportunités et de reve aux jeunes africains qui ont besoin de se former et d’amasser des richesses ?

Nous avons posé la question a Amadou Moctar Diallo, étudiant en Science Politique à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis;  jeune-contributeur au rapport mondial des Nations Unies sur la jeunesse 2012 et participant à la 1ere édition du Forum mondial de la langue française qui s’est tenue à Québec du 2 au 6 juillet 2012.

Cliquez sur “ECOUTER LE BOYTOWN SHOW” pour ecouter ce show

Lu par 657 Boytown

Réagissez

comments

Powered by Facebook Comments

Categorie: ENTRETIEN

Laissez un commentaire