LES STATS

  • em

    5% sur 100 demandeurs d’emplois sont qualifiés au Sénégal

    Lu par 33388 Boytown3200 Interpellé par ailleurs sur la lancinante question du chômage des jeunes dans le pays, Mame Mbaye Niang a reconnu sans ambages que «le ...

    Lire
  • emploi-des-jeunes

    1700 SOCIETES CREEES DEPUIS AVRIL 2014 D’APRES LES AUTORITES

    Lu par 33062 Boytown3100 Les députés ont examiné et adopté le projet de loi n°01/2015 portant réglementation du capital de la Société à responsabilité limitée (Sarl), en ...

    Lire
  • karim_wade1

    6 ans ferme, 138 milliards d’amende pour Karim Wade

    Lu par 69699 Boytown4100 Deux années après le déclenchement des poursuites contre Karim Wade et Cie, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a rendu son ...

    Lire
  • Bacheliers-Senegal

    50 % DES MENAGES SENEGALAIS N’ONT PAS ACCES AU PRIVE

    Lu par 172688 Boytown3100 Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé qu’au Sénégal, à cause de la pauvreté, 50 % des ménages n’ont pas accès ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    11-160-x-600

    CULTURES

  • 4640675_cdf3fdf8-d3fb-11e4-8b07-001517810e22-1_545x460_autocrop

    Djibril Bodian: Meilleur boulanger de Paris 2015

    Lu par 9844 Boytown62300 Du bon pain, ça fait frémir les papilles. Le grand prix de la meilleure baguette de Paris 2015 a été attribué, ce jeudi ...

    Lire
  • 1926815_10152772935494211_6452030608995141838_n

    « Télé Variétés »…

    Lu par 100006 Boytown2100 Dire que le doyen Maguette Wade, le 1er animateur qui a commencé la 1ere émission musicale sur la chaîne nationale ORTS a l’époque, ...

    Lire
  • 4725051-7058364

    Yoro Ndiaye : “Je n’ai pas choisi, c’est la musique qui est venue à moi”

    Lu par 125306 Boytown4100 Yoro Ndiaye n’est désormais plus à présenter sur la scène musicale sénégalaise. A 40 ans, le natif de Mbacké a bien mûri depuis ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus
    5022841-7499574

    Le petit «grand» bilan de Macky

    Lu par 595 Boytown

    Un prix au producteur d’arachide plus rémunérateur, la réduction du train de vie de l’Etat, baisse de l’impôt sur les salaires, sont autant de mesures que le chef de l’Etat a tenu à rappeler dans son adresse à la Nation. Un bilan qui ne dit pas son nom.

    Des chiffres et des échéances. C’est plutôt un discours bien structuré que le chef de l’Etat a livré à l’occasion du nouvel an tout en restant somme toute réaliste. En invitant à la mobilisation « parce que nous n’avons pas encore fini de solder notre passif de ces dernières années », avec un cumul de dettes de 3041 milliards de fCfa dont 700 milliards au titre de la dette intérieure, le Président Macky Sall n’a cependant pas boudé son plaisir de rappeler qu’en dépit de toutes ces difficultés, « nos efforts de réduction du train de vie de l’Etat et de rationalisation des dépenses budgétaires » qui ont permis de dégager d’importantes ressources pour assister les populations touchées par la crise alimentaire. De même, cette « prouesse » a permis au gouvernement de soutenir la campagne agricole et de « maintenir » la subvention des prix de l’électricité. En tout quelque 169 milliards de FCfa ont pu être engrangés à travers la cure d’amaigrissement des dépenses budgétaires.

    Toutes choses qui ont permis à ce que le producteur d’arachide soit rémunéré au juste prix et au gouvernement de porter cette année le prix de base du kilogramme d’arachides à 190 fCfa.

    Malgré les difficultés évoquées par Macky Sall, celui-ci n’a pas non plus craché sur le plaisir de rappeler que le Gouvernement a déjà mobilisé 250 milliards pour l’apurement progressif de la dette intérieure. Et justement en matière de financement, c’est avec une certaine fierté que Macky Sall a parlé d’innovation en confirmant la mis en place du Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS) et le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) qui, selon lui, renforceront les capacités d’intervention de l’Etat dans les investissements d’intérêt public et l’appui aux groupements de femmes et de jeunes, aux petites et moyennes entreprises, ainsi qu’aux artisans et exploitants agricoles.
    Dans la même dynamique, la baisse de l’impôt sur les salaires attendue avant la fin du mois de janvier 2013 se traduira par des gains de 15 000 à plus de 90 000 Fcfa par mois, selon la catégorie salariale. Avec cette mesure, le président semble fier de déclarer que « l’Etat transfère aux travailleurs 29 milliards de FCfa par an pour soutenir leur pouvoir d’achat. »

    Action !

    L’urgence pour 2013 étant aussi la nécessité de redonner du souffle à notre économie, fragilisée par une année de fonctionnement au ralenti, Macky Sall n’a pas dérogé à la règle des promesses ou engagements.

    Aussi, Plus de 32.000 ménages seront connectés au réseau électrique avant la fin de l’année 2013, au titre du programme d’électrification rurale. De même, les conclusions du dernier Conseil présidentiel de l’investissement, visant l’amélioration de l’environnement des affaires seront-ils appliquées, « avec diligence » ; en particulier pour mettre un terme aux lenteurs « inacceptables » qui entravent l’octroi du permis de construire et le transfert de propriété.
    Dans l’immédiat, il sera procédé au recrutement de 5 500 nouveaux agents dans la fonction publique, dès le début de l’année 2013.

    Macky Sall réitère en même temps son engagement de lutter contre les inégalités sociales et rappelle l’ambitieux programme d’habitat « que nous avons initié pour offrir à chaque famille la possibilité d’acquérir un logement décent. » Ce qui l’amène à la question douloureuse du coût élevé des loyers lui permettant de rappeler la mise en place d’une Commission de régulation « pour enrayer la spéculation devenue insupportable pour les locataires. »

    Proclamant la « révolution agricole », par un meilleur aménagement des terres et une allocation plus conséquente de moyens pour la maîtrise de l’eau, la sécurisation de semences de qualité, la transformation agroalimentaire, et la mécanisation de notre agriculture, Macky Sall annonce avec « bonheur », 1000 tracteurs et divers équipements ruraux que compte acquérir le gouvernement dans la perspective de la prochaine campagne agricole.

    Enfin, le président de la République n’a pas manqué de souligner la question qui a marqué sa démarche depuis le début : la bonne gouvernance pour les besoins de laquelle il a « instruit » l’Inspection générale d’Etat de publier un rapport annuel sur l’état de la gouvernance publique. Dans la même démarche, toutes les procédures engagées en matière d’audits et d’enquêtes sur des ressources et biens mal acquis seront rigoureusement menées jusqu’à leur terme. Et la justice suivra son cours, dixit Macky Sall.

    sudonline

    Lu par 595 Boytown

    Partagez cet Article

    Côte d’Ivoire: qu’a-t-on fait de la famille Gbagbo?

    Suivant »

    Commerce international: Quel est votre marché cible et clients

    Laissez un commentaire