shop-ad-books copy

Le président Macky Sall et sa première immolation

| 08.01.2013 | 0 Commentaire

Lu par 20454 Boytown

Cheikh Mbaye ne voulait plus vivre. La vie de ce Sénégalais âgé d’une trentaine d’années lui était devenue insupportable. Le 7 janvier, il s’est immolé par le feu devant les grilles du palais présidentiel. Il a finalement rendu l’âme le lendemain, rapporte Pressafrik.

Le jeune homme s’est aspergé d’essence avant de mettre le feu sur lui-même. Il s’est brûlé au troisième degré malgré l’intervention rapide des gendarmes armés d’extincteurs.

A en croire des témoins de la scène, tout au long du chemin qui le menait vers l’immolation devant le palais présidentiel, il n’a cessé de se plaindre de «l’austérité du nouveau régime» selon Pressafrik.

«Gorgui (disait-il en parlant d’Abdoulaye Wade) avait plus de baraka. On ne vivait pas de telles difficultés, quand il était là», assénait-il aux passants.

Le jeune originaire d’un quartier de la banlieue (Parcelles Assainies) de Dakar gardait visiblement beaucoup d’amertume envers le nouveau régime de Macky Sall.

Beaucoup de gens qui ont croisé le chemin du jeune suicidaire ont cru qu’il était déficient mental, drogué ou même alcoolique d’autant plus qu’il empestait l’alcool ou plutôt l’essence à des mètres à la ronde, rapporte Pressafrik.

Quelques heures plus tard, le jeune homme qui mesurait environ 1m80, vêtu d’un simple jean et d’un tee-shirt a été retrouvé calciné.

A la suite du drame, la famille de Cheikh Mbaye a tenu à préciser que le défunt jouissait de toutes ses facultés mentales et qu’il «développait même beaucoup de projets», rapporte Ferloo. Selon ce site, une autre version avance que Cheikh Mbaye, agent de maintenance de terrain de golf, croulait sous le poids des dettes.

slate

Lu par 20454 Boytown

Réagissez

comments

Powered by Facebook Comments

Categorie: MUZIC

Laissez un commentaire