MARKETPLACE

  • StartupBRICS-Startup-Africa-Paris

    Ces Africains qui rentrent au pays pour mieux vivre

    Lu par 215451 Boytown2000Après une longue tradition d’émigration vers les anciens pays colonisateurs, l’heure est au retour dans de nombreux pays d’Afrique. Enquête sur les motivations de ...

    Lire
  • african-gaming-startups-750x400

    C’est en Afrique que la croissance des start-ups est la plus forte

    Lu par 163247 Boytown1000Afrique est à des années-lumières de l’Amérique du Nord où de l’Europe concernant les levées de fonds de start-ups. Dans le dernier quart de ...

    Lire
  • Kantanka-SUV

    La 1ere voiture 100% ghanéenne « la Katanka »

    Lu par 201819 Boytown0000L’industrie automobile mondiale compte un nouveau pays producteur: le Ghana. Un inventeur passionné a réalisé son rêve de créer une nouvelle marque, qui compte ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    Le Sénégal: Un mauvais élève de la lutte contre le tabagisme

    Lu par 186199 Boytown

    L’Afrique fait elle assez pour lutter contre le tabagisme? Certainement pas aux yeux de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

    C’est ce qu’écrit le rapport international sur les mises en garde sanitaires illustrées, qui incite tous les pays à mettre en place des images imprimées sur les paquets de cigarette, afin de dissuader le consommateur de fumer.

    Publié à l’occasion de la rencontre internationale sur le tabac à Séoul, il classe l’Afrique parmi les plus mauvais élèves de la lutte anti-tabac. Dans ce classement qui concerne 198 pays, plusieurs pays issus du continent partagent la 134eplace, note-t-on dans le rapport.

    LeSénégal, la Guinée (malgré l’interdiction de fumer dans les lieux public), le Tchad, le Togo, la Tunisie, la Somalie, le Rwanda, entre autres, sont classés en queue du peloton, pour n’avoir pas respecté la recommandation. Seul le Niger s’est bien classé en votant des arrêtés dans ce sens qui entreront en vigueur au mois de décembre 2012.

    La publication du rapport a provoqué l’ire des acteurs engagés dans la lutte contre le tabac du Sénégal, qui ont engagé une “croisade depuis 1981“, bien avant la France rapporteSudonline.

    Selon Djibril Wellé, un des responsables des mouvements anti-tabac, la position qu’occupe le Sénégal montre que rien n’a été fait pour l’application de la convention.

    La position du Sénégal dans le classement a été fortement critiquée à la conférence de Séoul où le rapport a été lancé, surtout par rapport aux recommandations de l’article 6 de la convention relative aux mesures financières et fiscales visant à réduire la demande de tabac.

    L’objectif de cette rencontre était d’harmoniser les positions par rapport aux directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) visant à contrer l’industrie du tabac, qui s’oriente de plus en plus vers les pays en voie de développement.

    L’article 11 de cette convention exige que les mises en garde sanitaires illustrées couvrent une surface de plus de 50 % des faces principales des cigarettes.

    Lu par 186199 Boytown

    Partagez cet Article

    Mon pays va mal, mal, mal …

    Suivant »

    Karim Wade à quitte ou double