ferrailleurs

Les ferrailleurs sénégalais en guerre contre les Chinois

Lu par 26951 Boytown

La percée de la Chine en Afrique touche tous les secteurs et ne fait pas que des heureux. C’est le cas au Sénégal où les ferrailleurs entrent en résistance pour protéger leur gagne-pain.

«Au titre des textes législatifs et réglementaires, le conseil des ministres a examiné et adopté, un projet de décret portant suspension de l’exportation des ferrailles et sous-produits ferreux.»

Lorsque ce décret a été rendu public, en octobre 2012, les ferrailleurs sénégalais se sont mis dans tous leurs états. En effet, ce décret était censé donner le monopole du secteur à une usine chinoise et allair, par conséquent, provoquer la perte de 7.500 emplois et de 52 milliards de francs CFA (environ 7.927.500 euros) par an.

Les travailleurs intervenants dans ce secteur fort lucratif ont mis sur pied un syndicat dénommé Syndicat national de ferrailleurs, brocanteurs et recycleurs du Sénégal.

Des marches de protestations et des sit-in ont été organisés pour dénoncer la volonté hégémonique des Chinois. Une pétition a été initiée pour l’abrogation du décret interdisant l’exportation.

Une poule aux œufs d’or

La farouche opposition à ce décret montre à quel point le secteur de la ferraille est lucratif. Les ferrailleurs ont ainsi l’impression qu’on veut leur ôter le pain de la bouche en tuant leur poule aux œufs d’or.

Thierno Sané, un acteur du secteur travaillant dans une société qui emploie des dizaines de personnes, explique les retombées financières du secteur, statistiques à l’appui:

«L’Etat commettra une erreur monumentale en laissant le marché de la ferraille aux Chinois qui proposent de ne faire travailler que 276 employés. Parce que, ce n’est rien comparé au plus de 7.500 Sénégalais qui vivent actuellement de ce secteur. Le temps du monopole est révolu. Nous dénonçons l’analyse sur laquelle le gouvernement s’est appuyé pour prendre cette mesure.»

Selon Maouloud Diakhaté, membre dudit syndicat, l’exportation de la ferraille concerne plus de 18.000 citoyens, à travers le Sénégal.

«Plus de 1.250 containeurs pour une quantité avoisinant 25.000 tonnes de ferraille collectée par tous les éléments qui interviennent directement dans ce secteur, sont répertoriés mensuellement.»

Il dément par la même occasion l’hypothèse selon laquelle, l’Etat ne gagne rien dans le secteur de la ferraille.

«L’impôt sur les sociétés est payé par les entreprises fournisseurs de ferraille. Et plus de 13 milliards sont entièrement répartis dans le panier des ménagères.»

L’Inde, principal acheteur de la ferraille

La ferraille collectée via ce circuit est exportée vers les pays d’Asie, principalement, qui en usent pour leurs industries sidérurgiques. Ce sont 25.000 tonnes de ferraille qui sont exportées du Sénégal vers l’Inde, principal pays acheteur de ces matières premières.

Aujourd’hui, le prix de la tonne varie entre 120.000 et 125.000 francs CFA (environ 190 euros), et des milliers de containeurs quittent chaque jour le Sénégal en direction de l’Inde et Dubaï.

Cette exportation a entraîné la raréfaction de la ferraille au Sénégal, au moment où les cours mondiaux de l’acier ont très fortement augmenté. Conséquence: les industries locales, les aciéries, les menuiseries métalliques et les fonderies artisanales achètent le fer à des coûts exorbitants, plombant leurs perspectives de production.

Sur le plan environnemental, les ferrailleurs pensent que la suspension de l’exportation des ferrailles et sous-produits ferreux posera d’énormes problèmes. La seule société chinoise, Sometra, qui existe au Sénégal ne peut pas absorber les fortes quantités de ferrailles collectées. Pour cette raison, ils estiment que les Chinois ne doivent pas avoir le monopole du marché.

Volonté de développer le secteur de la métallurgie

Face aux complaintes des ferrailleurs, le gouvernement a expliqué que le décret interdisant l’exportation de la ferraille vise à favoriser le développement du secteur de la métallurgie avec deux projets de création d’usines qui vont produire de la richesse et des emplois au Sénégal.

La société chinoise se défend des nombreuses accusations en assurant que tous les emplois seront conservés.

«Contrairement à ce que craignent les acteurs, plus de 200 emplois nouveaux seront créés à l’horizon 2015, donc d’ici à l’ouverture de l’usine. Pendant les trois dernières années, ce sont 379.221 tonnes de fer qui ont été récupérées, soit une quantité moyenne de 126.407 tonnes par an, dont les 50% viennent du Sénégal. Ce qui représente 63.204 tonnes. Cela correspondant à la pleine capacité de la société qui est à même d’absorber 210.000 tonnes de ferrailles par an l’arrivée de ces sociétés ferreuses va, non seulement, permettre au Sénégal de contrôler le secteur, mais aussi de préserver l’environnement», indique Pape Diédhiou, un Sénégalais collaborateur de la société chinoise.

Lu par 26951 Boytown

Partagez cet Article

CAN 2013: pourquoi le Burkina Faso ne pouvait pas gagner

Suivant »

Books, PPS, Malal et le «Tube de l’année». A qui la faute ?

27 Commentaires

CULTURES

  • Finale-du-mondial-2014-lanalyse-de-Ablaye-Diaw

    Ablaye Diaw… Merci pour le service rendu doyen

    Lu par 200673 Boytown2100 Encore une fois, rendons leur hommage de leurs vivants.. et ne pas attendre qu’ils périssent pour honorer ceux qui ont vaillamment servi le ...

    Lire
  • Senegalese rapper "Pacotille" speaks on October 14, 2013 in Dakar during a press conference to present his new title "pour la verite, la justice, l'equite, la democratie et la Teranga" (For truth, Justice, fairness, Democratie and Teranga), a song to support Chad's former dictator Hissene Habre who is facing accusations of war crimes, crimes against humanity and torture during his brutal rule between 1982 and 1990. During the conferencem, Pacotille denounced African leaders' protective attitude towards the UN and the International Court of Justice (ICP). AFP PHOTO / SEYLLOU        (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)

    JTR Hommage a Pacotille – Repose en paix l’artiste

    Lu par 485890 Boytown4110 4110Lu par 485890 Boytown

    Lire
  • Pacotille1-620x400

    Le rappeur Pacotille est mort. RIP

    Lu par 724182 Boytown7110 Le célèbre rappeur sénégalais Sidat Fall plus connu sous le nom de Pacotille est décédé, ce samedi matin, d’une crise cardiaque alors qu’ils ...

    Lire
  • Thione-Seck6-620x400

    Avis d’inexpert: De la légitimité à publier un ‘’document pénalement protégé’’

    Lu par 983698 Boytown0100 La légitimité contre la légalité. C’est ainsi que devrait être comprise l’initiative du journal Le Quotidien de publier l’intégralité du procès-verbal de l’enquête de gendarmerie ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    LES TOPS

    Plus

    Plus
    11-120-x-600