MARKETPLACE

  • StartupBRICS-Startup-Africa-Paris

    Ces Africains qui rentrent au pays pour mieux vivre

    Lu par 226391 Boytown2000Après une longue tradition d’émigration vers les anciens pays colonisateurs, l’heure est au retour dans de nombreux pays d’Afrique. Enquête sur les motivations de ...

    Lire
  • african-gaming-startups-750x400

    C’est en Afrique que la croissance des start-ups est la plus forte

    Lu par 173896 Boytown1000Afrique est à des années-lumières de l’Amérique du Nord où de l’Europe concernant les levées de fonds de start-ups. Dans le dernier quart de ...

    Lire
  • Kantanka-SUV

    La 1ere voiture 100% ghanéenne « la Katanka »

    Lu par 212265 Boytown0000L’industrie automobile mondiale compte un nouveau pays producteur: le Ghana. Un inventeur passionné a réalisé son rêve de créer une nouvelle marque, qui compte ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    obama_AP100615033402_620x350

    Lutte contre le terrorisme – la méthode Obama

    Lu par 84748 Boytown

    Le 12 février dernier, le président américain, Barack Obama s’est adressé aux dirigeants du gouvernement fédéral des États-Unis, s’acquittant ainsi d’une obligation que la Constitution lui impose tout en respectant une tradition établie de longue date par ses prédécesseurs, qu’il fasse «de temps à autre» un rapport au Congrès sur «l’état de l’Union». Nous avons choisi un extrait du discours sur l’Afrique et Al-Qaïda, qui nous est parvenu par l’intermédiaire de l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar.

    Afrique/Al-Qaïda

    «Aujourd’hui, l’organisation qui nous a attaqués le 11 septembre est l’ombre de ce qu’elle était. Il est vrai que de différents affiliés d’Al-Qaïda et groupes extrémistes ont émergé – depuis la péninsule arabique jusqu’à l’Afrique. La menace que ces groupes présentent est en train d’évoluer. Mais pour répondre à cette menace, nous n’avons pas besoin d’envoyer des dizaines de milliers de nos fils et filles à l’étranger, ou d’occuper d’autres pays. À la place, nous devrons aider les pays comme le Yémen, la Libye, la Somalie à assurer leur propre sécurité, et aider les alliés qui luttent contre les terroristes, tel que nous l’avons fait au Mali. Et, le cas échéant, par le biais d’une gamme de capacités, nous allons continuer à prendre des mesures directes contre les terroristes qui présentent la plus grande menace pour les Américains».

    «Mais en le faisant, nous devons mobiliser nos valeurs dans la lutte. C’est pourquoi mon gouvernement a travaillé sans relâche pour forger un cadre durable, légal et politique pour guider nos efforts de contre-terrorisme. Tout au long, nous avons tenu le Congrès pleinement informé de nos efforts. Je reconnais que dans notre démocratie, personne ne devrait me croire automatiquement quand je dis que nous faisons les choses comme il convient de les faire. Ainsi, dans les mois à venir, je vais continuer mon dialogue avec le Congrès pour assurer non seulement que notre ciblage, détention et poursuite des terroristes restent conformes à nos lois et à notre système de poids et contrepoids, mais que nos efforts sont encore plus transparents pour le peuple américain et le monde».

    sudquotidien

    Lu par 84748 Boytown

    Partagez cet Article

    Le M23 – Une mue qui devrait inspirer

    Suivant »

    La dévaluation du bac – un des facteurs de la crise universitaire