Interactive Coloring

http://www.property-box.net/?nursing-essay-writing-in-uk Nursing Essay Writing In Uk

Magatte Wade, l’Africaine nouvelle est arrivée

Essays For College

Magatte Wade est représentative d’une nouvelle génération d’Africaines. Une jeunesse qui n’a plus de complexes face à un Occident dont elle connaît tous les codes.

http://www.topdownproteomics.org/?cheap-resume-writing-services Cheap Resume Writing Services

Purchase College Essays Online

Une chantre du branding

http://vedos.samk.fi/?how-to-write-an-english-dissertation-proposal How To Write An English Dissertation Proposal

Penser global et consommer local

http://www.pedicurepraktijkboskoop.nl/?help-writing-my-college-essay Help Writing My College Essay

Dissertation And Theses Database

Elle vit à cent à l’heure, parle à toute vitesse de sa nouvelle société Tiossano Tribe, spécialisée dans les cosmétiques et la mode. Elle parle avec passion du branding de sa marque. De ses marques.   

«Au départ, les produits seront fabriqués et commercialisés aux Etats-Unis. Mais très rapidement, ils seront produits au Sénégal. C’est plus difficile à mettre en place au Sénégal, mais c’est le but», explique-t-elle avec détermination.

Des projets tous azimuts

Américaine, Magatte l’est sans doute beaucoup, mais en même temps elle reste très sénégalaise. Imprégnée de la culture soufie de la confrérie mouride. Elle vibre pour un autre projet: créer au Sénégal une école où l’accent serait mis sur la créativité et l’épanouissement des élèves.

«Le Sénégal a perdu une grande partie de sa créativité culturelle. Il faut aider les jeunes à retrouver cette créativité. 10% des profits de Tiossano seront consacrés à cette mission. Pourquoi pas une formation au design au Sénégal, comme cela existe aux Etats-Unis?», explique-t-elle encore, avant de se lancer dans l’évocation d’un autre de ses projets pour le Sénégal.

Magatte veut aider à créer en Afrique une génération de «global leaders». Son enthousiasme est contagieux. The sky is the limit en version wolof. Elle devient intarissable lorsqu’il s’agit d’évoquer tout ce que l’Afrique peut faire. Tout ce que l’Afrique va faire. Et qui va la faire sortir du sous-développement. Elle en oublie la pendule qui tourne.

Magatte est très en retard pour sa prochaine conférence. «Je suis toujours en retard», avoue-t-elle, avec un grand sourire. Mais elle continue à parler. Sûre de son fait. Heureuse de faire passer son message. Celle d’une nouvelle Afrique optimisme. Magatte n’est pas pressée. Elle a tout le temps devant elle. Une vie mélangée. Esprit de France, d’Amérique, d’Afrique. Esprit d’entreprise. Esprit soufie. Toute la vie devant elle. Et elle en est bien consciente.

Lu par 173981 Boytown

QUELQUES ARCHIVES: