LES STATS

  • em

    5% sur 100 demandeurs d’emplois sont qualifiés au Sénégal

    Lu par 33810 Boytown3200 Interpellé par ailleurs sur la lancinante question du chômage des jeunes dans le pays, Mame Mbaye Niang a reconnu sans ambages que «le ...

    Lire
  • emploi-des-jeunes

    1700 SOCIETES CREEES DEPUIS AVRIL 2014 D’APRES LES AUTORITES

    Lu par 33479 Boytown3100 Les députés ont examiné et adopté le projet de loi n°01/2015 portant réglementation du capital de la Société à responsabilité limitée (Sarl), en ...

    Lire
  • karim_wade1

    6 ans ferme, 138 milliards d’amende pour Karim Wade

    Lu par 70070 Boytown4100 Deux années après le déclenchement des poursuites contre Karim Wade et Cie, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a rendu son ...

    Lire
  • Bacheliers-Senegal

    50 % DES MENAGES SENEGALAIS N’ONT PAS ACCES AU PRIVE

    Lu par 173058 Boytown3100 Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé qu’au Sénégal, à cause de la pauvreté, 50 % des ménages n’ont pas accès ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    11-160-x-600

    CULTURES

  • 4640675_cdf3fdf8-d3fb-11e4-8b07-001517810e22-1_545x460_autocrop

    Djibril Bodian: Meilleur boulanger de Paris 2015

    Lu par 10266 Boytown62300 Du bon pain, ça fait frémir les papilles. Le grand prix de la meilleure baguette de Paris 2015 a été attribué, ce jeudi ...

    Lire
  • 1926815_10152772935494211_6452030608995141838_n

    « Télé Variétés »…

    Lu par 100380 Boytown2100 Dire que le doyen Maguette Wade, le 1er animateur qui a commencé la 1ere émission musicale sur la chaîne nationale ORTS a l’époque, ...

    Lire
  • 4725051-7058364

    Yoro Ndiaye : “Je n’ai pas choisi, c’est la musique qui est venue à moi”

    Lu par 125676 Boytown4100 Yoro Ndiaye n’est désormais plus à présenter sur la scène musicale sénégalaise. A 40 ans, le natif de Mbacké a bien mûri depuis ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus
    Michtonneuse_Femme_Matérialiste

    Michtonnage, matérialisme, mbaraan.. Quid des femmes qui se font entretenir et assument !!

    Lu par 3768 Boytown

    Il y a les femmes qui aspirent à faire de longues études, à s’émanciper financièrement de leur homme … Et il y a les autres.

    Il y a les femmes qui veulent se prendre en charge entièrement et ne veulent devoir quoi que ce soit à personne … Et il y a les autres …

    Il y a les femmes qui se battent leur vie durant pour s’en sortir, aspirant à avoir de grandes carrières … Et il y a les autres …

    Alors les autres, qui sont – elles ? Mbaraneuses, michtonneuses ou encore femmes entretenues, elles assument entièrement le fait de dépendre financièrement des hommes, et en font même un art de VIVRE !

    Au Sénégal, lesdites femmes sont appelées “mbaraneuses”, du terme “mbarane”, qui veut dire entretenir une relation avec un homme ou plusieurs en n’éprouvant peu (ou pas du tout) de sentiments pour lui . Véritable art de vivre dans mon pays, il est fort décrié car beaucoup l’assimilent à de la prostitution déguisée. Les femmes qui s’y adonnent mettent un point d’honneur à “plumer” leurs bienfaiteurs, à leur soutirer le maximum de sous et ainsi pouvoir mener la belle vie …

    Appelé en français michtonnage ou matérialisme, c’est selon, le concept est le même : faire fi de sa dignité (si toutefois dignité il y a) pour renflouer les caisses!
    Pour cerner cet épiphénomène, il me semble judicieux d’essayer d’en cerner les causes. Quelles sont les raisons qui poussent les femmes à pratiquer le mbaraan / le michtonnage ou encore le matérialisme à grande échelle?

    Au Sénégal, les causes sont le désoeuvrement, pour ne pas dire la pauvreté, les conditions de vie fort précaires, qui font que le premier homme fortuné qui se présente fait l’affaire … Et à partir de là, les partenaires se multiplient, et le pactole amassé ne cesse de croître …

    Pour les michtonneuses (francophones ou d’ailleurs), le concept est le même : illustres inconnues, elle veulent “percer” (financièrement parlant) et aspirent à être des baby mamas (mères célibataires) avec une pension alimentaire confortable, avoir un train de vie luxueux et autres niaiseries …

    Dans cette pratique, chacun y trouve son compte, la michtonneuse / mbaraneuse, qui, intéressée par le matériel et le paraître, et le bailleur de fonds, qui en aura pour son argent …

    Mais, à mon humble avis, c’est la mbaraneuse qui perd plus ! Mais ce n’est que mon avis :)

    Cette pratique semble avoir de beaux jours devane elle, car vu le coût élevé de la vie et la multiplicité des besoins, nous ne sommes pas sortis (es) de l’auberge.

    Bonne lecture

    NFK

     

    Lu par 3768 Boytown

    Partagez cet Article

    General Pathé Seck: «Chaque citoyen doit se sentir… policier »

    Suivant »

    CPI: des détentions comparables à Guantanamo ?

    1 Commentaire

    1. 17.12.2014

      I simply want to tell you that I’m all new to blogs and actually enjoyed this web-site. Probably I’m planning to bookmark your website . You actually have incredible article content. With thanks for sharing with us your website.

    Laissez un commentaire