LES STATS

  • rwanda-viols-soldats-francais1

    51 500 cas d’avortements clandestins en 2012

    Lu par 61347 Boytown8310 D’après une étude menée par le Centre de recherche pour le développement humain et l’agence américaine Guttmacher institute, le Sénégal compte 51 mille ...

    Lire
  • 100_5766

    4900… C’est le nombre de décès par an au Sénégal du au cancer

    Lu par 193393 Boytown3600 Le cancer du sein est devenu plus fréquent au Sénégal. Il est suivi du cancer du col de l’utérus, du foie, de la ...

    Lire
  • 4978672-7433899

    22 % des ménages défavorisés sont sortis de la pauvreté grace a la bourse de sécurité familiale

    Lu par 227048 Boytown6100 Mme Anta Sarr, responsable de la délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (Dgpsn) a dénoncé ceux qui s’en ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    11-160-x-600

    FLASHBACK

  • 6023375-8982936

    FLASHBACK: Quand l’arrogant Karim Wade écrivait une lettre ouverte aux Sénégalais.

    Lu par 49402 Boytown13110 FLASHBACK est une série d’articles et de contributions en guise de démasquer et de rappeler aux Sénégalais qui est vraiment l’escroc que certains ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    CULTURES

  • adama-amanda-ndiaye-applause

    Adama Paris étrenne sa télé… Well done sister..

    Lu par 39897 Boytown19310 Adama Ndiaye, plus connue sous le surnom d’Adama Paris, a présenté hier sa chaîne de télévision, Africa Fashion TV. Une occasion pour la ...

    Lire
  • RVExD

    Faada Freddy, le dandy conquérant

    Lu par 83824 Boytown4200 Bellevilloise, Trianon, New Morning et Cigale, l’empreinte musicale de Faada Freddy n’arrête plus de marquer un important public tous azimuts. Ses concerts affichent ...

    Lire
  • 2750E43F00000578-0-In_the_zone_Balla_Gaye_2_arrives_to_a_ritual_before_the_bout_but-a-21_1428309682742

    PANORAMA: Faut-il brûler l’arène sénégalaise ?

    Lu par 79402 Boytown25310 Dimanche 5 avril. Le pays est suspendu au combat au sommet entre Balla Gaye II et Eumeu Sène. Dans les médias, le discours, ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    Momar Nguer, le Sénégalais de Total

    Lu par 34351 Boytown

    Né au Sénégal, Momar Nguer, le directeur marketing et distribution pour l’Afrique et le Moyen-Orient, est le premier Africain à accéder à un tel niveau de responsabilité au sein du groupe français Total.  Dans le célèbre quartier des affaires de Paris-la Défense, il occupe désormais un bureau au sixième étage de la tour Michelet, plus haute que toutes celles qui auraient pu l’accueillir à Dakar. Depuis le 1er janvier, Momar Nguer, Franco-Sénégalais de 55 ans né à Thiès, est le nouveau directeur de la branche marketing et distribution pour l’Afrique et le Moyen-Orient de la valeur numéro un du CAC 40, Total.

    C’est la première fois que la compagnie pétrolière (12 milliards d’euros de bénéfices en 2011) nomme un Africain à un tel niveau de responsabilité : 4 400 stations-service (dont 3 500 en Afrique) et 7 400 salariés sont sous son commandement.  Entré dans le groupe en 1984 après avoir passé deux années comme trésorier devises chez Hewlett-Packard France, Momar Nguer avait, à l’époque, longtemps hésité. L’environnement « compassé » de l’ancien siège de Total Afrique, rue de la Pépinière à Paris, et de ses occupants tranchait avec l’univers des nouvelles technologies dans lequel il gravitait. On lui a assuré qu’il prendrait rapidement des responsabilités en Afrique.

    « Lorsque j’ai entendu la joie de mes parents, au Sénégal [où son père était parlementaire, NDLR], j’ai compris que je ne pouvais pas refuser ! » lâche-t-il.  Moins de un an après son arrivée, il fait ses armes au sein de la filiale camerounaise. Un test qui le conduira bientôt à Dakar pour prendre la direction commerciale de Total Sénégal. « Bien plus tard, en lisant mon dossier, j’ai compris que la direction n’était pas sûre de mon succès. Il était écrit : “Saura-t-il vivre en Afrique ?” C’est extraordinaire ! » Les craintes sont vite écartées, il s’impose facilement. « Je parle wolof sans accent. Je m’en suis servi dès la première réunion, ce qui a mis tout le monde d’accord.»

    Ses attaches lui permettent même d’aborder certains sujets (notamment avec les autorités) que son directeur général, Français expatrié, ne pouvait évoquer. « Et puis j’ai senti une vraie solidarité : tous avaient finalement envie de m’aider à réussir. »  De retour au siège, à Paris, en 1991, il est pressenti en 1994 pour prendre la direction du réseau en Afrique du Sud, au crépuscule de l’apartheid… « Nous nous attendions à ce que les syndicats blancs y soient opposés. Mais nous étions loin d’imaginer que les syndicats noirs le seraient aussi ! » Leur argument : si Total nomme un Noir, pourquoi pas un Sud-Africain ? Le groupe recule, et Momar Nguer retrouve la filiale Cameroun, dont il prend la direction générale en 1995.  Anicroches  Les a-priori ne le quitteront que rarement.

    Au Kenya, où il est propulsé deux ans plus tard, on le considère comme un « West African », sous-entendu : un Nigérian, origine guère appréciée dans cette partie du continent. Ce binational connaîtra aussi quelques anicroches lors de ses fréquents déplacements depuis Paris, lorsqu’il prend la direction marketing et raffinage de la zone Afrique de l’Est et océan Indien en 2000 : « Au Zimbabwe, je me suis retrouvé bloqué à l’aéroport parce que j’avais mon passeport sénégalais et pas de visa… Mon passeport français m’aurait facilité l’accès, à cette époque ! » Explique-t-il.  Ses ambitions aujourd’hui ?

    Poursuivre le développement du groupe, bien sûr (Égypte, Algérie et Arabie saoudite notamment), mais surtout « faire de Total l’une des trois entreprises préférées des jeunes diplômés africains ». Mise en place d’un régime de retraite attractif et offre d’opportunités mondiales sont notamment les arguments qu’il compte développer. Il nourrit aussi un rêve : apporter la lumière à 3 millions d’Africains dans les zones rurales d’ici à 2020. Comment ? En profitant du maillage de Total pour faire parvenir de petites lampes solaires bon marché (entre 10 et 15 euros). « Nous sommes un groupe énergétique, on gagne de l’argent. Si nous montrons la voie, peut-être que d’autres nous suivront. »

    Jeuneafrique.com

    Lu par 34351 Boytown

    Partagez cet Article

    Ali Haïdar: Ministre de l’Ecologie et de la Protection de la nature

    Suivant »

    CPI: après Taylor, à qui le tour?

    9 Commentaires

    1. 19.04.2015

      What’s Taking place i’m new to this, I stumbled upon this I have discovered It positively useful and it has aided me out loads. I’m hoping to give a contribution & assist different customers like its helped me. Great job.|

      Reply
    2. 18.04.2015

      You buy land you buy stones you buy meat you buy bones.

      Reply
    3. 18.04.2015

      I simply want to mention I’m very new to blogging and actually enjoyed this web blog. Likely I’m want to bookmark your site . You certainly come with tremendous posts. Thanks for revealing your web site.

      Reply
    4. 18.04.2015

      F*ckin’ remarkable issues here. I am very satisfied to see your article. Thanks a lot and i’m having a look ahead to touch you. Will you kindly drop me a e-mail?

      Reply
    5. 18.04.2015

      I simply want to say I am just very new to blogs and really savored your web page. Almost certainly I’m want to bookmark your site . You definitely have incredible articles. Thanks a lot for sharing with us your web page.

      Reply
    6. 17.04.2015

      I simply want to say I am very new to blogging and seriously savored this page. More than likely I’m want to bookmark your website . You amazingly come with impressive posts. Appreciate it for revealing your web page.

      Reply
    7. 15.04.2015

      Thank you for the sensible critique. Me & my neighbor were just preparing to do some research on this. We got a grab a book from our area library but I think I learned more from this post. I’m very glad to see such excellent info being shared freely out there.

      Reply
    8. 09.04.2015

      I do love the manner in which you have presented this particular matter and it does give us some fodder for consideration. On the other hand, from everything that I have witnessed, I really trust when the actual reviews pile on that folks keep on point and don’t get started upon a tirade associated with some other news du jour. Still, thank you for this exceptional point and even though I do not really concur with the idea in totality, I value the standpoint.

      Reply
    9. 17.12.2014

      I simply want to mention I’m all new to blogging and site-building and actually loved this web page. Almost certainly I’m planning to bookmark your site . You definitely have perfect writings. Thanks for revealing your web page.

      Reply

    Laissez un commentaire

    Your email address will not be published. Required fields are marked *