shop-ad-books copy

Mon pays va mal, mal, mal …

| 23.11.2012 | 0 Commentaire

Lu par 895 Boytown

Cette célèbre chanson de Tiken Jah Fakoly reflète on ne peut mieux l’état dans lequel se trouve mon très cher pays le Sénégal.

Le 26 Février 2012, les Sénégalais, unis comme un seul homme, et munis du précieux sésame que constitue leur carte d’électeur, ont entrepris de faire ce que j’appelle l’alternance de l’alternance. Excusez cette redondance, mais l’alternance avait grandement besoin d’être alternée … Cette alternance, initiée par Me Abdoulaye Wade, a été rendue possible par mes compatriotes, qui, lassés du joug socialiste sous lequel nous ployiions depuis fort longtemps, voulaient un changement. Un changement tant du point de vue étatique que socio – économique.

Abdoulaye Wade, tel un Messie, était sensé nous délivrer des âffres dans lesquels nous nous débattions … La suite, on la connaît ! Nul besoin de s’étendre là – dessus …

Macky Sall, premier Président sénégalais à être né après l’indépendance (et donc relativement ” jeune “), avec son slogan ” Yoonu Yokuuté ” (littéralement la voie de la prospérité), en a séduit plus d’un …

Bien que mon candidat favori était Ibrahima Fall (mais ça, c’est un autre débat), quand Macky a pris de l’avance sur les autres, je me suis dit ” et pourquoi pas lui? “, tout comme bon nombre d’autres Sénégalais.

Ayant jadis appartenu à la famille libérale, mais s’étant désolidarisé de celle – ci pour les raisons que l’on connaît tous, l’homme semblait être celui qu’il nous fallait pour (re) mettre le Sénégal sur les rails de la bonne gouvernance. Aux sceptiques qui disaient qu’élire Macky revenait à (ré) élire Wade, car les deux se valaient, je balayais ces allégations d’un revers de main, en répondant qu’il fallait lui donner sa chance. Eh bien, sa chance, on la lui a plus que donnée, si vous voulez mon (humble) avis.

Bientôt huit mois que Macky Sall préside aux destinées du Sénégal et notre pays n’a jamais été dans un tel état de décrépitude, sans exagérer aucunement. Le coût de la vie, dont il a fait l’un des thèmes de sa campagne, est au même niveau, sinon plus élevé qu’à l’époque du Pape du Sopi, les nominations hasardeuses et ” amicales ” continuent de plus belle, les libéraux détourneurs de fonds ne sont plus trop inquiétés …

Mais surtout, ce qui me choque et me terrifie surtout, c’est l’indiscipline notoire et la sauvagerie dont fait montre la population, ou du moins une partie.

Les événements inhérents au match Sénégal – Côte d’Ivoire restent vivaces dans les mémoires. Quelle ne fut ma surprise de voir les supporters sénégalais, furieux que leur équipe ait quasiment perdu le match et ainsi hypothéqué ses chances de participer à la CAN 2013, se livrer à des actes frisant la barbarie : jets de projectiles, empoignades, bagarres … Non seulement l’image du Sénégal s’en est retrouvée écornée, mais aussi sa place sur l’échiquier footballistique africain en a pris un sacré coup !! Comme il est de bon ton chez nous de désigner un coupable (à tort ou à raison), l’entraîneur, la Fédé de foot, les ” analystes ” ( de profession ou circonstanciels), tout le monde s’en est mêlé. Au lieu d’organiser des Assises Nationales du Football, ou encore réformer cette discipline si florissante naguère (on se souvient de l’année 2002), on se permet d’expliquer ces échecs par des explications métaphysiques sans queue ni tête … Sans compter les interventions intempestives d’anciennes ” gloires ” du football (dont vous et moi connaissons le nom), qui, se raccrochant à leurs prouesses d’antan, exigent leur retour pour arranger la situation …

Bref …

Après le YerimGate, place à l’affaire Tamsir Ndiaye Jupiter … Mais cette fois, ce sont des actes contre nature qui ont eu lieu, à savoir un acte sexuel entre deux hommes. A croire que le sort s’acharne sur les journalistes, car TSN est un chroniqueur et analyste politique de renom.

Chacun est libre d’avoir l’orientation (sexuelle, religieuse, ou que sais je encore) de son choix, car nous n’avons de compte à rendre qu’à notre Créateur, mais la pilule reste somme toute dure à avaler …

S’il y a un fait qui défraie aussi la chronique en ce moment au Sénégal, c’est bien l’affaire dite de Kër Samba Laobé … Avant de dire ce que je pense de cette (scabreuse) affaire, je veux être claire, afin qu’il n’y ait aucune confusion possible !! Comme je l’ai dit tantôt, les convictions religieuses sont stricto – personnelles, mais aucun citoyen, fût – il un guide spirituel, n’est AU – DESSUS DE LA LOI !!

Cheikh Béthio Thioune, puisque c’est de lui qu’il s’agit, connu pour son (tortueux) campagnonnage avec Wade, l’a beaucoup soutenu et est même allé jusqu’à proclamer sa victoire lors des élections … En plus de cela, deux de ses disciples ont été tués dans sa concession (par lui? par d’autres disciples?)

Du moment qu’il y a eu mort d’hommes, cela reste maintenant du ressort de la justice. Le Cheikh est certes malade, âgé, ne bénéficie pas de conditions décentes de détention, tout cela je n’en disconviens pas … De là à dire que Cheikh Béthio paie (très cher) son campagnonnage avec Abdoulaye Wade, il n’y a qu’un pas … Que je laisse à ses innombrables talibés le soin de franchir … Ses talibés, les fameux Tiantacounes, ont manifesté leur ras le bol un peu partout à travers les artères dakaroises, en caillassant autobus, voitures, édifices publics … En un mot, en mettant toute la ville à feu et à sang !!

Si je peux donner mon avis, ce n’est pas en agissant ainsi et paralysant le système de transport dakarois à titre d’exemple, que les populations utilisent (dont eux – mêmes), qu’ils arriveront à faire fléchir la justice. Celle – ci, déterminée à faire la lumière sur cette affaire, ne bougera pas d’un iota. Alors, mieux vaut la laisser faire son travail !

Et pendant ce temps – là, que fait notre cher Président?

Il est hors du pays, comme (presque) chaque fois qu’un événement important survient en terre sénégalaise … Lors du match Sénégal – Côte d’Ivoire, il se trouvait au Sommet de la Francophonie qui a eu lieu à Kinshasa, d’où il a ” fermement ” condamné les agissements de son peuple … Et maintenant, il se trouve Dieu sait où !!

Qu’il se le tienne pour dit : le vent qui avait bouté Abdoulaye Wade hors du Palais n’est que moMentanément au repos, et peut (re) souffler à tout moment … Alors, il urge qu’il sorte de sa léthargie ! Aujourd’hui, face aux difficultés rencontrées par l’Etat du Sénégal à résoudre les problèmes, il est clair qu’il y a de quoi s’inquiéter …

L’état de grâce est dûment terminé, alors Macky Sall et son équipe doivent comprendre que le temps est assez précieux et que nous ne pouvons plus attendre !

En votant Macky Sall, nombre de Sénégalais voulaient une RUPTURE quant aux pratiques d’antan, et non le recyclage de celles – ci …

Nous voulons un Etat fort et à même de prendre les décisions qu’il faut, mais pas un Etat qui se cherche, qui, au lieu de trouver des solutions, retarde le processus …

Cette démocratie dont nous nous vantons partout ne doit nullement être que de façade …

Wa Salam !

NFK

Lu par 895 Boytown

Comments

comments

Motsclefs: ,

Categorie: JEVOTE

Laissez un commentaire