MARKETPLACE

  • StartupBRICS-Startup-Africa-Paris

    Ces Africains qui rentrent au pays pour mieux vivre

    Lu par 231736 Boytown2000Après une longue tradition d’émigration vers les anciens pays colonisateurs, l’heure est au retour dans de nombreux pays d’Afrique. Enquête sur les motivations de ...

    Lire
  • african-gaming-startups-750x400

    C’est en Afrique que la croissance des start-ups est la plus forte

    Lu par 179182 Boytown1000Afrique est à des années-lumières de l’Amérique du Nord où de l’Europe concernant les levées de fonds de start-ups. Dans le dernier quart de ...

    Lire
  • Kantanka-SUV

    La 1ere voiture 100% ghanéenne « la Katanka »

    Lu par 217528 Boytown0000L’industrie automobile mondiale compte un nouveau pays producteur: le Ghana. Un inventeur passionné a réalisé son rêve de créer une nouvelle marque, qui compte ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    computer_cell_ghana_650

    Offrez vous un ordinateur en payant 5000 Fcfa par mois

    Lu par 760 Boytown

    « Permettre à chaque étudiant des universités publiques de pouvoir disposer d’un ordinateur pour mener ses études dans un monde qui est de plus en plus orienté vers l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication », tel est le but du projet “1 étudiant , 1 ordinateur“.

    Ce projet est supporté par un « contrat de performance » (CDP) signé entre l’Université Cheikh Anta Diop et le ministère de l’Enseignement supérieur du Sénégal, a pour objectif de faciliter l’accès des étudiants aux outils technologiques.

    Le CDP (contrat de performance) est un accord entre l’Etat et l’Université Cheikh Anta Diop selon lequel cette dernière reçoit des fonds du premier, sur la base d’un contrat, pour atteindre des objectifs parmi lesquels : l’utilisation des technologies de l’information dans les stratégies pédagogiques.

    C’est dans cette optique, qu’a été lancé la campagne “1 étudiant , 1 ordinateur“. Les étudiants pourront acquérir un ordinateur en le payant en une seule fois ou sur 12 mois à un prix très abordable (les mensualités seront de 10 à 16 dollars, selon le modèle).

    Le projet soutenu par la Banque Mondiale a démarré avec l’implication de la banque Ecobank et de deux multinationales du domaine de l’informatique : Intel et Samsung.

    afriqueITnews

    Lu par 760 Boytown

    Partagez cet Article

    Cybercriminalité en Afrique: arnaques, crimes, internet

    Suivant »

    Sénégal : l’industrie du sexe toujours rentable