Omar BA: « Le désir d’émigrer ne quittera jamais l’esprit des jeunes Africains »

Lu par 4244 Boytown

Omar Ba est un écrivain sénégalais vivant en France. Il est l’auteur du roman « Soif d’Europe », témoignage d’un clandestin, une reconstruction romancée de plusieurs vies d’immigrés en France et ailleurs. Il a également écrit « Je suis venu, j’ai vu, je n’y crois plus », paru en juin 2009. Dans ce roman, il  fait part de son désenchantement en décrivant les grandes souffrances de la vie en Europe pour les Africains. Dans cet entretien il livre ses convictions sur l’immigration clandestine, les solutions pour le maintien des jeunes en Afrique, la Françafrique et le droit de vote des étrangers en France.

1- Omar Ba, vous êtes écrivain, spécialiste de l’immigration, sujet auquel vous avez consacré deux romans « Soif d’Europe », et Je suis venu, j’ai vu, je n’y crois plus.Pourquoi avez-vous choisi d’écrire sur ce sujet ?

J’ai écrit sur ce sujet parce qu’il me concerne au premier chef. A un moment de ma vie j’ai émigré pour tenter ma chance de l’autre côté de la Méditerranée. C’est alors que j’ai vécu la déception que tout immigré pourra vous dire s’il est honnête avec lui-même. J’ai écrit parce que j’avais un problème de conscience en voyant des centaines de milliers de jeunes Africains payer de leur vie pour embrasser un Eldorado que je savais largement inexistant. Dans les pays où ils sont installés, nombre d’immigrés vivent des situations catastrophiques dont ils ne parlent pas à leurs familles restées au pays. Certainement par dignité ou par pudeur. Dans ce silence pesant, j’ai souhaité tirer la sonnette d’alarme à ma manière. Les uns font des films, les autres dessinent pour s’exprimer. Moi j’ai choisi l’écriture pour qu’aucun jeune Sénégalais ne puisse dire «je ne savais pas». Après ce livre j’en ai publié 2 autres sur l’immigration dans lesquels j’évoque le mythe que sont encore les pays occidentaux dans l’esprit d’une majorité de jeunes africains.

2- Le récent naufrage d’une embarcation de fortune au large de l’Espagne a alourdi le bilan du phénomène «Barça ou Barsakh». Est-ce qu’il y a une recrudescence de l’immigration clandestine ?

J’ai commencé à écrire sur l’immigration en 2008. Deux ans plus tard, j’avais la satisfaction de voir la migration clandestine maritime baisser drastiquement. On n’en parlait quasiment plus. Et je peux vous dire que les mesures qui ont été prises par les autorités africaines et européennes étaient pour beaucoup dans ce recul. C’est pour en avoir le cœur net que je me suis rendu personnellement à Guet-Ndar en mars 2010. Les avis étaient unanimes pour dire qu’aucune pirogue ne pouvait désormais quitter la plage avec à son bord des migrants. Cela dit, le naufrage que vous évoquez au large du Maroc ne me surprend guère. Hélas ! En fait, le désir de migrer n’a jamais quitté l’esprit des jeunes Africains. Une majorité d’entre eux n’attend que le bon moment. La preuve en est que même si les embarcations de fortune ont diminué, l’immigration clandestine est restée très prégnante à travers d’autres canaux de plus en plus sophistiqués. A titre d’exemple, j’ai deux amis qui sont bloqués au Maroc depuis bientôt 2 ans. Si on m’avait dit qu’ils faisaient partie des victimes de ce naufrage cela ne m’aurait pas étonné car je sais la détermination qu’ils ont pour fouler un jour le sol européen.

3- Malgré la crise qui sévit en Europe, qu’est-ce qui explique que les jeunes Africains continuent de croire à l’eldorado ?

Le propre du mythe c’est de cacher une réalité quelle qu’elle soit et de l’embellir. Vous parlez de crise car vous avez sans doute vécu en Europe et vous parlez en connaissance de cause. Malgré les informations incessantes qui évoquent cette mauvaise passe économique et sociale dans les pays du Nord, il est difficile d’en convaincre un jeune déterminé à émigrer. Les candidats à l’émigration se voilent beaucoup la face, aidés en cela par des familles persuadées que malgré la crise, l’Europe sera toujours meilleure que l’Afrique.

A cela s’ajoute le fait qu’on peine aujourd’hui à offrir une réelle alternative dans cette ambiance du «tout immigration». Vous avez beau décrire les difficultés qui attendent les migrants en Europe si dans leurs propres pays c’est l’impasse vous pouvez être certains qu’ils n’écouteront pas. Car au fond, personne n’aimerait tout quitter pour aller à la quête d’un avenir si hasardeux. Si certains y sont contraints c’est parce qu’ils n’ont pas le choix.

4- Quelles solutions préconisez-vous pour retenir les jeunes dans leurs pays d’origine?

Jusqu’à présent les pays d’origine se sont alignés sur la politique de répression des pays d’accueil. L’initiative FRONTEX – pour ne citer qu’elle – a mobilisé beaucoup de moyens mais on en oublie que ce n’est là qu’une facette du problème. Il est vrai qu’il faut empêcher ces jeunes de quitter au péril de leur vie mais il y a deux autres actions à mener avec autant d’énergie. D’abord, il faut démanteler les réseaux mafieux qui organisent ce trafic et considérer que les migrants sont avant tout des victimes. Une fois cette action engagée il faut qu’on l’accompagne d’une politique volontariste envers les jeunes. En plus des efforts pour relancer l’emploi, il faut aller plus loin en aidant à la création d’entreprises à taille humaine. Le microcrédit encadré et suivi peu y aider. J’y crois fortement. En effet, le gros problème de nos jeunes est qu’ils attendent souvent d’avoir un poste dans telle ou telle entreprise. Il faut leur faire comprendre qu’ils peuvent eux aussi entreprendre et réussir car l’Etat sera là pour les épauler. Sans cela je ne vois pas d’issue à ce problème de l’émigration clandestine.

5- Vous avez déclaré votre opposition au droit de vote des étrangers en France. Pourquoi ce que beaucoup considèrent comme une avancée ne vous agrée pas.

Cette question est à traiter avec le moins de passion possible. Mon hostilité au vote des étrangers m’est venue le jour où j’ai compris qu’une  telle promesse est plus politique qu’autre chose. Il faut rappeler que l’idée était de François Mitterrand. Autant dire qu’elle est très vieille. Si aucune majorité ne l’a concrétisée en France jusqu’à présent c’est parce que ce n’est pas une priorité pour ce pays. Je crois aussi que ce n’est pas une priorité mais pour une autre raison. J’estime que les étrangers ont des problèmes autres que celui d’un droit de vote que beaucoup d’entre eux n’exerceraient pas s’ils l’avaient. Le premier souci à attaquer reste la discrimination qui est encore légion en France malgré les mesures qui la combattent.

La deuxième raison de ma réserve est juste une question de logique. Songez que l’Etat sénégalais décide demain d’octroyer le droit de vote à tous les étrangers qui ont vécu 5 ou 10 ans au Sénégal. Ce serait le souk total et je ne suis pas certain que les Sénégalais l’accepteraient. Après on me dira que ceux qui payent des impôts doivent pouvoir voter. Mais depuis quand l’impôt conditionne-t-il le droit de vote ? Cela voudrait-il dire que ceux qui ne payent pas d’impôts ne doivent pas voter ? Tout ceci n’a pas de sens.

Je suis pour que l’accession à la nationalité française soit facilitée plutôt qu’on octroie le droit de vote aux étrangers. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’aligne sur cette position et je m’en félicite.

6- Comment jugez-vous la politique africaine du président Hollande qui a récemment promis, dans son discours de Dakar, de mettre un terme à la Françafrique.

J’ai été très frappé par l’attente générale dès que le président français a annoncé son voyage au Sénégal. Tout le monde tendait l’oreille pour percevoir comment son discours allait être différent de celui de son prédécesseur. Mais à y regarder de plus près, sauf sur la forme, M. Hollande n’a pas dit quelque chose de foncièrement différent par rapport à son prédécesseur. On peut résumer son propos en ces termes : «prenez-vous en main !». Malgré la phrase malheureuse qu’il a prononcée en 2007, Nicolas Sarkozy n’a pas dit autre chose. Et je dois dire que quiconque respecte ou aime l’Afrique lui conseillera la même chose. Après il faut voir comment ces déclarations se traduisent dans les actes. On sait qu’avec  Sarkozy la Françafrique est loin d’avoir disparu même si elle a perdu de sa superbe. Pour son successeur il est un peu tôt pour juger. J’aimerais juste dire que si un jour la Françafrique doit mourir c’est l’Afrique qui devra appuyer sur la gâchette. Personne ne fera les choses à notre place; tel est le slogan que je martèle depuis tant d’années.

 SlateAfrique

Lu par 4244 Boytown

Partagez cet Article

Lousika, la Ghanéenne qui rappe en quatre langues (VIDEO)

Suivant »

Dakar: Objectif Zero sacs en plastique

10 Commentaires

  1. 01.05.2015

    Nearly all of whatever you assert is astonishingly appropriate and it makes me ponder why I had not looked at this with this light previously. Your article really did switch the light on for me as far as this issue goes. Nonetheless there is just one issue I am not too cozy with and while I try to reconcile that with the main theme of your issue, let me see exactly what the rest of your subscribers have to point out.Very well done.

    Reply
  2. 30.04.2015

    I do like the manner in which you have presented this specific difficulty plus it does present us some fodder for consideration. Nonetheless, through what precisely I have experienced, I really hope as the comments stack on that people continue to be on point and don’t embark on a soap box regarding the news of the day. Anyway, thank you for this outstanding point and even though I do not necessarily concur with the idea in totality, I regard the perspective.

    Reply
  3. 30.04.2015

    I do enjoy the way you have framed this situation plus it does indeed supply me some fodder for thought. On the other hand, coming from everything that I have experienced, I just hope when other feed-back pack on that individuals continue to be on point and in no way start upon a tirade of the news of the day. Anyway, thank you for this fantastic point and although I can not concur with it in totality, I respect the point of view.

    Reply
  4. 30.04.2015

    In the awesome pattern of things you actually secure an A+ for effort. Where exactly you confused me was in all the particulars. You know, people say, the devil is in the details… And that couldn’t be much more correct here. Having said that, let me inform you precisely what did do the job. The text can be very powerful and this is most likely why I am making the effort to opine. I do not really make it a regular habit of doing that. Second, even though I can certainly notice a jumps in reason you make, I am not convinced of how you appear to connect your ideas which make the conclusion. For the moment I will yield to your point but hope in the foreseeable future you link your facts much better.

    Reply
  5. 23.04.2015

    You have observed very interesting details ! ps nice site. “Enemies, as well as lovers, come to resemble each other over a period of time.” by Sydney Harris.

    Reply
  6. 17.04.2015

    I simply want to tell you that I am just newbie to weblog and certainly liked you’re web page. More than likely I’m want to bookmark your blog post . You definitely have impressive article content. Thank you for sharing with us your web page.

    Reply
  7. 15.04.2015

    Iˇve learn several excellent stuff here. Definitely worth bookmarking for revisiting. I wonder how so much attempt you set to make one of these excellent informative web site.

    Reply
  8. 10.04.2015

    In this grand pattern of things you get an A+ with regard to effort and hard work. Exactly where you actually misplaced me personally was first in all the details. You know, people say, details make or break the argument.. And that could not be much more correct right here. Having said that, permit me say to you precisely what did deliver the results. Your article (parts of it) is definitely really convincing and that is possibly the reason why I am making the effort to opine. I do not really make it a regular habit of doing that. Second, despite the fact that I can notice a leaps in reason you come up with, I am definitely not sure of how you seem to unite your points which inturn make the actual final result. For now I will yield to your issue but hope in the foreseeable future you link your dots much better.

    Reply
  9. 09.04.2015

    With every thing which appears to be developing throughout this subject matter, your viewpoints are generally quite refreshing. Nonetheless, I beg your pardon, but I do not give credence to your entire theory, all be it exhilarating none the less. It seems to us that your remarks are generally not totally rationalized and in actuality you are your self not really entirely certain of the argument. In any case I did appreciate examining it.

    Reply
  10. 17.12.2014

    I just want to say I am just very new to blogging and absolutely liked this blog. Almost certainly I’m want to bookmark your site . You absolutely come with beneficial article content. Appreciate it for revealing your website.

    Reply

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CULTURES

  • fa7e4cb00ad451f144deb1bf2cd89772_XL

    Dans « The Voice », une voix sénégalaise nommée Awa Sy

    Lu par 131522 Boytown2000 La chanteuse Awa s’est révélée au grand public lors de la célèbre émission The Voice qui passe sur la chaîne française TF1. Après ...

    Lire
  • 10592939_771854589541773_3786037694453205345_n

    Abdoul Guisse aka “No-face Undacova”.. Un autodidacte décomplexé

    Lu par 127376 Boytown30520 Si Abdoul Guissé alias No Face s’est retrouvé à la production sonore du Journal télévisé rappé, ce n’est certainement pas parce qu’il a ...

    Lire
  • adama-amanda-ndiaye-applause

    Adama Paris étrenne sa télé… Well done sister..

    Lu par 187290 Boytown19310 Adama Ndiaye, plus connue sous le surnom d’Adama Paris, a présenté hier sa chaîne de télévision, Africa Fashion TV. Une occasion pour la ...

    Lire
  • RVExD

    Faada Freddy, le dandy conquérant

    Lu par 223351 Boytown4200 Bellevilloise, Trianon, New Morning et Cigale, l’empreinte musicale de Faada Freddy n’arrête plus de marquer un important public tous azimuts. Ses concerts affichent ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    LES TOPS

    Plus

    Plus
    11-120-x-600