MARKETPLACE

  • StartupBRICS-Startup-Africa-Paris

    Ces Africains qui rentrent au pays pour mieux vivre

    Lu par 241822 Boytown2000Après une longue tradition d’émigration vers les anciens pays colonisateurs, l’heure est au retour dans de nombreux pays d’Afrique. Enquête sur les motivations de ...

    Lire
  • african-gaming-startups-750x400

    C’est en Afrique que la croissance des start-ups est la plus forte

    Lu par 189208 Boytown1000Afrique est à des années-lumières de l’Amérique du Nord où de l’Europe concernant les levées de fonds de start-ups. Dans le dernier quart de ...

    Lire
  • Kantanka-SUV

    La 1ere voiture 100% ghanéenne « la Katanka »

    Lu par 227530 Boytown0000L’industrie automobile mondiale compte un nouveau pays producteur: le Ghana. Un inventeur passionné a réalisé son rêve de créer une nouvelle marque, qui compte ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    thumbnail.php

    «Oser…» Les douze propositions de ATEPA pour un Sénégal émergeant

    Lu par 12169 Boytown

    Instaurer le service militaire obligatoire, introduction de l’Anglais comme deuxième langue officielle, combattre la médiocrité, etc. Pour un Sénégal émergeant l’architecte Pierre Goudiaby Atepa formule ses propositions dans son premier ouvrage intitulé «Oser : douze propositions pour un Sénégal émergeant».

    L’architecte sénégalais, Pierre Atepa Goudiaby a présenté, samedi son premier ouvrage intitulé «Oser : douze propositions pour un Sénégal émergeant».

    Dédié à la jeunesse sénégalaise, ce livre de 197 pages, édité par les Editions L’Harmattan, se veut un cadre de réflexion et d’action pour apporter un changement positif dans la gestion de l’Etat. A travers cette oeuvre, l’architecte invite les jeunes à oser combattre la médiocrité, en agissant avec des idées de développement. C’est dans ce sens, dit-il que «j’ai formulé quelques propositions visant à amener les jeunes à se servir de leur intelligence pour apporter leur pierre à l’édifice de la nation sénégalaise».

    Dans son livre, l’auteur propose l’introduction de l’anglais comme deuxième langue nationale, afin de permettre aux Sénégalais de s’ouvrir davantage au marché international des affaires. Il invite l’Etat à rendre indispensable le service militaire en vue d’instaurer la discipline aux jeunes.

    Car, pense-t-il «c’est le meilleur moyen de pousser des jeunes à s’imposer une rigueur pour bâtir les fondements d’un Etat émergeant». Il a également émis son voeu de voir les gens retourner vers l’agriculture pour assurer la sécurité alimentaire un des piliers du développement économique.

    Ces propositions sont entre autres les résolutions que Pierre Goudiaby a développées dans son ouvrage. Toutefois, l’auteur précise que «c’est parce qu’il est animé par un sentiment patriote qu’il a voulu dédié son premier livre à la jeunesse». Selon lui «Oser…» est un traqueur d’atouts pour les exploiter et un détecteur de tares pour corriger au grand bénéfice de tous.

    «Chaque Sénégalais peut et a le devoir de faire la différence pour le redressement socio-économique du pays» lance le réalisateur des 7 merveilles du Parc culturel dont le Grand Théâtre qui abrite la dédicace de son ouvrage. Le livre est un entretien avec le journaliste indépendant camerounais, Honoré de Sumo. Né en 1947 à Ziguinchor, Pierre Goudiaby Atepa est un ingénieur architecte de formation. Président du groupe Atepa, il a été le conseiller spécial du président Abdoulaye Wade.

    allafrica

    Lu par 12169 Boytown

    Partagez cet Article

    Malgrè le décret d’interdiction, Gackou réexporte la ferraille

    Suivant »

    Agriculture – Les limites de la politique paysannale de Macky Sall