.Cette semaine:

shop-ad-books copy

Peps Gueye, Consultant-Coach et Animateur de formation en management

| 21.04.2012 | 0 Commentaire

Lu par 573 Boytown

Il y’a longtemps que je désirais en savoir plus sur Peps. Un pseudonyme qu’on ne peut ni rater, ni ignorer pour la pertinence de ses interventions habituelles sur Facebook. En prêtant plus attention au personnage, j’ai découvert Aboubacar Gueye, éducateur, Consultant-Coach et Animateur de Formation en Management, activiste politique, panafricaniste, entrepreneur…. La liste est longue.

En plus de ses activités multiples qui l’amènent d’un continent a un autre, Peps est également fortement impliqué dans la reconstruction du Sénégal a travers son engagement au sein de l’Afp dirigé par le progressiste Moustapha Niasse. Membre de Benno Siggil Sénégal, Peps apporte a travers cet interview sa vision sur la situation du pays et des défis qui nous attendent. Open Mic

Mister Aw : Hey peps bonjour, plutôt bonsoir

Peps Gueye : Bonsoir Mister Aw

Si je te demandais de te présenter au Boystown, que dira tu?

Je suis Aboubacar GUEYE, Consultant-Coach et Animateur de Formation en Management. J’encadre l’individu pour l’aider à attendre ses objectifs mais surtout les pérenniser. J’utilise les ressources humaines et la qualité pour la performance des organisations. La formation est pour moi un moyen de transformer la vie d’un individu et le rendre performant sur son poste de travail…

Tu vis présentement ou ?

J’habite à Rennes , en Bretagne, ouest de la France.

Tu sembles bien connaitre 

l’espace soci0-professionnel Sénégalais. As-tu déjà travaille au pays ?

Oui j’’ai géré un cabinet spécialisé en Ressources Humaines & Qualité de 2000 à 2009 au Sénégal

Je te connais comme Aboubacar. Je suis curieux de savoir pourquoi on t’appelles Peps ?

Peps vient de Pape, Papa Aboubacar dans l’état civil. Ce ont des copains qui m’ont donné ce pseudo depuis qu’on étudiant en Tunisie, soit disant pour mon dynamisme. J’étais toujours en mouvement en Tunisie

Ca me fait tout bizarre de savoir que tu as étudié en Tunisie comme moi. Quelle expérience a tu tires de ce pays surtout après la révolution qui emporte le régime corrompu de Zine Abedine?

Hé oui mon deuxième pays dont le modèle économique m’a beaucoup influencé. Malgré les déviances du régime de Ben Ali, le pays a su construire une économie solide et surtout basée sur le capital national, ce qui permet de maintenir la valeur ajoutée dans leur pays.

True dat. Ca on ne peut le nier.

C’est un pays qui a un système éducatif très performant

Peps parlons un peu de toi et de ce que tu fais. Je vois que l’avenir des jeunes, en particulier ceux de ton pays t’importes beaucoup. pourquoi avoir choisi cette carrière d’éducateur?

Je suis diplômé en marketing et stratégie d’entreprise. J’ai développé le volet Ressources Humaines et Qualité durant ma vie professionnelle de consultant et de formateur. Quand je travaillais dans un centre de formation à Vannes, dans le Morbihan (Bretagne), nous travaillions avec l’Agence Nationale Pour l’Emploi de l’époque (qui est devenu Pôle Emploi après fusion avec l’ASSEDIC). Nous avions des publics jeunes et adultes à insérer ou réinsérer dans la vie professionnelle.

J’intervenais dans ces stages en communication et j’avais mis en place un module Marketing de la Recherche d’Emploi ou Marketing de l’Offre de Services. Je partais du principe que les individus disposaient souvent de compétences techniques pour accéder à un emploi mais il leur manquait la compétence relationnelle et surtout communicationnelle. Je leur donnais des outils marketing pour les appliquer à leur propre candidature.

Ma satisfaction était de les voir complètement transformés (confiance en soi, auto motivation et espoir pour l’avenir) mais aussi réussir à s’insérer durablement dans une organisation. La dignité d’un individu est dans son travail. C’est le même objectif que je cherche à atteindre quand je suis dans une entreprise : équilibrer l’économique et l’humain…

Si je comprends bien, il s’agit de préparer ces jeunes a mieux affronter la vie professionnelle?

Exact, il faut leur donner les préalables indispensables à maitriser pour affronter cette vie professionnelle. C’est une façon de développer leur employabilité et leur permettre d’optimiser leur potentiel et de mieux se vendre et se pérenniser dans leur emploi. En quelque sorte du « personal branding ».

Et pourquoi la France? A l’origine était ce pour tes études?

Oui je suis venu en France après une maîtrise en Gestion option Marketing obtenue à l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis (1984). J’ai préparé et obtenu un Diplôme d’Etudes Approfondies en Sciences de Gestion à l’Institut de Gestion de Rennes (1985). J’ai commencé à enseigner dans l’académie de Rennes dés 1986.

Peps une initiative pareille qui encadre les jeunes pour les préparer a l’âge adulte.. existe elle au Sénégal?

Il existe des structures qui sont dédiées à ces objectifs. Dans le public, il existe des agences (Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes, l’Agence Nationale de Promotion de la Jeunesse, l’Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue etc….). Dans le privé, il y a les nombreuses centres de formation qui doivent intégrer ces objectifs dans leur cursus pédagogique et peu d’agences privées.  Maintenant, le problème de l’emploi des jeunes dépend beaucoup de la volonté politique dans le pays

Tout a fait mais penses tu vraiment que le jeune sénégalais est préparé pour l’avenir, enfin sur le plan professionnel ?

Tout part du marché de l’emploi qui est relativement étroit. Il y a une multitude de demandes et peu d’offres. Deux cent mille  jeunes viennent chaque année sur le marché du travail, c’est énorme. La plus part des emplois publics créés sont des emplois précaires (stages, contrats à durée déterminée etc…).

Seul l’investissement massif dans les secteurs productifs est à même de favoriser la création d’emplois décents. Les besoins de financement des PME/PMI (qui sont des créateurs potentiels d’emploi) ne sont pas satisfaits. Il existe un gap de financement de 600 Milliards alors que les banques sont surliquides. L’appareil de formation doit être adapté aux besoins des entreprises. L’entreprise elle même ne participe pas assez à la formation du jeune, notamment par des contrats de qualification ou de professionnalisation.

Je pense que la préparation du jeune démarre à la maternelle et chaque phase de son éducation exige des mesures idoines qui doivent l’aider à affronter la vie professionnelle et sociale

Wow d’après ce que tu dis il ya pratiquement pas d’issue puisse que les choses vont de mal en pis?

Malheureusement oui. Le problème du Sénégal est le respect des ressources publiques. Si les ressources prévues étaient allouées d’une manière optimale, sans pratiques informelles (corruption, concussion et prise illégale d’intérêt), on verrait des résultats tangibles. Donc, je pense que la qualité du management publique et de la gouvernance posent problème

Peps parlons de politique. je vois que tu t’actives beaucoup pour sensibiliser sur la situation du pays. Milites-tu quelque part?

Oui je milite au sein de la structure des cadres de l’Alliance des Forces de Progrès (A.F.P.), Alliance Nationale des Cadres pour le Progrès.(A.N.C.P.). Je m’occupe, au sein de la commission économique, des questions de Qualité notamment l’élaboration d’une Politique Nationale de la Qualité pour le Sénégal. Je suis chargé d’élaborer un projet sur le développement de l’entreprise de demain

Intéressant.. s’agit t’il d’un programme que vous allez présenter en tant que parti ou c’est plutôt un projet de développement qui sera établi a long terme ?

C’est un projet qui s’intègre parfaitement dans le projet de société et le programme de gouvernement de Benno Sigguil Sénégal, qui est la coalition où l’AFP est partie prenante. Ce programme qualité est la garantie de la bonne exécution des politiques publiques.

Il intègre à la fois les aspects techniques (respect des processus, les manuels de procédures et différentes revues de direction…) mais aussi les aspects humains (formation, sensibilisation des acteurs, motivation communication, organisation et recrutement)

Le principe suivant sera mis en avant : Ecrire ce qu’on va faire, Faire ce qu’on a écrit et Contrôler ce qu’on a fait….  en  intégrant la dimension Sécurité et Environnement :

-       La sécurité des biens et des personnes et de nos frontières.

-       L’environnement qui va explorer le développement des énergies renouvelables

-       Les aspects économiques du développement durable et les technologies à explorer dans le cadre de la recherche et développement.

En parlant justement de Benno Siggil Senegal, ca fait quand même des mois que les électeurs Sénégalais attendent qu’ils se décident.. Que peut tu nous dire a propos de la candidature unique?

Le programme est plus important que la personne et le projet de société peut être étudié par tous les sénégalais à travers la plateforme de bonne gouvernance démocratique issue des assises nationales. Il y a un délai que la constitution prévoie pour les déclarations de candidature

Tout a fait d’accord. Cependant ce projet de société doit être bien conduit par quelqu’un.. En tant qu’observateur, j’ai plutôt l’impression qu’aucun de ces partis ténors ne veut céder un pouce de pouvoir a l’autre?

Les gens observent souvent les apparences mais le contenu est plus important que le contenant dans ce contexte très spécifique surtout depuis les évènements du 23 Juin 2011. Le Sénégal doit être géré autrement et l’ère des messies est révolu…

Cependant on ne peut nier que la personnalité du leader pèse beaucoup sur la balance ?

Bien entendu, La crédibilité, le courage et l’intelligence émotionnelle du leader ont leur importance, mais dorénavant, le projet de société impose au leader une feuille de route claire.

Il y a aussi la compétence, la connaissance des rouages de l’Etat, l’expérience, la rigueur et même la piété qui jouent un rôle important dans le choix de la personne qui conduira les destinées du pays.

Que pense tu de tous ces mouvements citoyens qui émergent d’un peu partout? Penses tu qu’ils peuvent jouer un rôle prépondérant dans la quête du changement?

Bien entendu, c’est comme le travail que faisait la société civile et qui continue. Ces mouvements sont des acteurs importants du changement à venir. Ils seront les remparts de la nouvelle démocratie et des artisans de la construction de la nouvelle république

Peps il ya actuellement des milliers de Sénégalais, hommes et femmes, jeunes et vieux qui échangent sur facebook, twitter et d’autres réseaux sociaux. Tu est très actif sur la toile a travers tes interventions et dans  différents débats. Quel rôle vois tu les nouvelles technologies et les nouveaux medias jouer dans le processus de démocratisation du Sénégal?

Ces nouveaux outils seront incontournables pour préserver les acquis démocratiques. Aucun dirigeant ne pourra plus s’opposer à leur vulgarisation et aucune pratique informelle ne sera tolérée parce que ces réseaux seront là pour dénoncer toutes les dérives d’un pouvoir. Je suis vraiment enthousiaste et confiant pour l’avenir du pays car rien ne sera plus comme avant.

C’est l’occasion de parachever l’informatisation de tous les actes de la vie en société et d’utiliser les énormes potentialités de l’internet pour faire bénéficier au pays des transferts de technologie pour son développement. La qualité sera d’un apport certain.

Ou vois tu  le Sénégal dans 5 ou 10 ans?

Si les forces de progrès (Benno) accèdent au pouvoir en 2012, je vois le Sénégal émergent en 2017. En 5 ans, le pays peut éradiquer la pauvreté, développer les investissements et commencer à réduire sensiblement le chômage des jeunes et moins jeunes. Je vois une situation de quasi plein emploi en 2020

Et le cas contraire?

Je n’envisage pas un cas contraire car tous les combats politiques depuis 2000 sont couronnés de succès. Je ne pense qu’à la victoire car j’aime mon pays et je suis convaincu que nous avons le meilleur projet pour le Sénégal…

J’adore ton optimisme. Un dernier mot a tous ces Boystown qui vont te lire?

Je leur dirai que la pauvreté n’est pas une fatalité. Nous avons tous un potentiel à exploiter pour être efficace et atteindre nos objectifs. Il suffit de faire confiance au génie de mon peuple et avec de la volonté (politique et individuelle), nous pourrons soulever des montagnes.

Restons positifs, optimistes et développons sans cesse notre capacité d’adaptation pour un Sénégal plus juste, plus solidaire et en progrès permanent.

Thanks Peps keep it Boytown

On est ensemble mon cher pour une nouvelle citoyenneté

Retrouvez Peps sur Facebook

Par Mister Aw

Lu par 573 Boytown

Comments

comments

Categorie: JEVOTE

Laissez un commentaire