MARKETPLACE

  • StartupBRICS-Startup-Africa-Paris

    Ces Africains qui rentrent au pays pour mieux vivre

    Lu par 212935 Boytown2000Après une longue tradition d’émigration vers les anciens pays colonisateurs, l’heure est au retour dans de nombreux pays d’Afrique. Enquête sur les motivations de ...

    Lire
  • african-gaming-startups-750x400

    C’est en Afrique que la croissance des start-ups est la plus forte

    Lu par 160779 Boytown1000Afrique est à des années-lumières de l’Amérique du Nord où de l’Europe concernant les levées de fonds de start-ups. Dans le dernier quart de ...

    Lire
  • Kantanka-SUV

    La 1ere voiture 100% ghanéenne « la Katanka »

    Lu par 199385 Boytown0000L’industrie automobile mondiale compte un nouveau pays producteur: le Ghana. Un inventeur passionné a réalisé son rêve de créer une nouvelle marque, qui compte ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    Quand Google lance des drones contre les braconniers

    Lu par 46534 Boytown

    Bientôt, les lions, les éléphants, les rhinocéros et autres animaux en voie de disparition n’auront plus de soucis à se faire. Et pour cause, ils seront surveillés par des drones.

    L’information, révélée par le site de la radio britannique BBC, indique que Google, le géant californien de l’informatique et du Web serait à l’origine de la manœuvre.

    Le but est de permettre aux organismes qui œuvrent pour la survie des espèces de bénéficier d’une aide ultra-moderne pour lutter contre le braconnage.

    Et quoi de mieux que des drones, ces petits avions silencieux pilotés à distance, pour surveiller la savane?

    «Commandés par tablette numérique, les petits avions autonomes vont photographier les braconniers et les animaux de piste via des marqueurs radio très évolués», explique le site de la BBC.

    Une technologie utile, selon les organisations de défense des animaux. Carter Roberts, président du World Wildlife Fund (WWF):

    «Nous sommes confrontés à une crise sans précédent liée au braconnage», souligne-t-il.

    Ce constat se base sur une recrudescence effective du nombre d’animaux protégés exectués par des braconniers. Par exemple, la BBC rappelle que le nombre de rhinocéros tués en Afrique du Sud est passé de 13 à 588 en l‘espace de cinq ans, comme l’atteste l’ONG Traffic, qui lutte pour la protection des animaux en voie de disparition.

    «Nous avons besoin de solutions aussi sophistiquées que les menaces qui nous guettent», précise encore Carter Roberts.

    Google aurait donc décidé d’investir dans la lutte contre le braconnage, en débloquant pour commencer une enveloppe de 23 millions de dollars (environ 14,2 millions d’euros), adressée à sept organisations écologiques différentes (dont WWF).

    Un autre budget de 5 millions de dollars (environ 3,9 millions d’euros) devrait être débloqué par Google pour mettre en place un logiciel capable de créer des cartes des endroits où sévissent les braconniers.

    Lu par 46534 Boytown

    Partagez cet Article

    Dakar comme Paris, Paris comme Dakar

    Suivant »

    Y’en a marre: radioscopie d’une jeunesse insurgée au Sénégal