Quand Google lance des drones contre les braconniers

Lu par 45230 Boytown

Bientôt, les lions, les éléphants, les rhinocéros et autres animaux en voie de disparition n’auront plus de soucis à se faire. Et pour cause, ils seront surveillés par des drones.

L’information, révélée par le site de la radio britannique BBC, indique que Google, le géant californien de l’informatique et du Web serait à l’origine de la manœuvre.

Le but est de permettre aux organismes qui œuvrent pour la survie des espèces de bénéficier d’une aide ultra-moderne pour lutter contre le braconnage.

Et quoi de mieux que des drones, ces petits avions silencieux pilotés à distance, pour surveiller la savane?

«Commandés par tablette numérique, les petits avions autonomes vont photographier les braconniers et les animaux de piste via des marqueurs radio très évolués», explique le site de la BBC.

Une technologie utile, selon les organisations de défense des animaux. Carter Roberts, président du World Wildlife Fund (WWF):

«Nous sommes confrontés à une crise sans précédent liée au braconnage», souligne-t-il.

Ce constat se base sur une recrudescence effective du nombre d’animaux protégés exectués par des braconniers. Par exemple, la BBC rappelle que le nombre de rhinocéros tués en Afrique du Sud est passé de 13 à 588 en l‘espace de cinq ans, comme l’atteste l’ONG Traffic, qui lutte pour la protection des animaux en voie de disparition.

«Nous avons besoin de solutions aussi sophistiquées que les menaces qui nous guettent», précise encore Carter Roberts.

Google aurait donc décidé d’investir dans la lutte contre le braconnage, en débloquant pour commencer une enveloppe de 23 millions de dollars (environ 14,2 millions d’euros), adressée à sept organisations écologiques différentes (dont WWF).

Un autre budget de 5 millions de dollars (environ 3,9 millions d’euros) devrait être débloqué par Google pour mettre en place un logiciel capable de créer des cartes des endroits où sévissent les braconniers.

Lu par 45230 Boytown

Partagez cet Article

Dakar comme Paris, Paris comme Dakar

Suivant »

Y’en a marre: radioscopie d’une jeunesse insurgée au Sénégal

34 Commentaires

CULTURES

  • Finale-du-mondial-2014-lanalyse-de-Ablaye-Diaw

    Ablaye Diaw… Merci pour le service rendu doyen

    Lu par 296352 Boytown2100 Encore une fois, rendons leur hommage de leurs vivants.. et ne pas attendre qu’ils périssent pour honorer ceux qui ont vaillamment servi le ...

    Lire
  • Senegalese rapper "Pacotille" speaks on October 14, 2013 in Dakar during a press conference to present his new title "pour la verite, la justice, l'equite, la democratie et la Teranga" (For truth, Justice, fairness, Democratie and Teranga), a song to support Chad's former dictator Hissene Habre who is facing accusations of war crimes, crimes against humanity and torture during his brutal rule between 1982 and 1990. During the conferencem, Pacotille denounced African leaders' protective attitude towards the UN and the International Court of Justice (ICP). AFP PHOTO / SEYLLOU        (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)

    JTR Hommage a Pacotille – Repose en paix l’artiste

    Lu par 579358 Boytown4110 4110Lu par 579358 Boytown

    Lire
  • Pacotille1-620x400

    Le rappeur Pacotille est mort. RIP

    Lu par 815366 Boytown7110 Le célèbre rappeur sénégalais Sidat Fall plus connu sous le nom de Pacotille est décédé, ce samedi matin, d’une crise cardiaque alors qu’ils ...

    Lire
  • Thione-Seck6-620x400

    Avis d’inexpert: De la légitimité à publier un ‘’document pénalement protégé’’

    Lu par 1068993 Boytown0100 La légitimité contre la légalité. C’est ainsi que devrait être comprise l’initiative du journal Le Quotidien de publier l’intégralité du procès-verbal de l’enquête de gendarmerie ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    LES TOPS

    Plus

    Plus
    11-120-x-600