Quand Google lance des drones contre les braconniers

Lu par 37473 Boytown

Bientôt, les lions, les éléphants, les rhinocéros et autres animaux en voie de disparition n’auront plus de soucis à se faire. Et pour cause, ils seront surveillés par des drones.

L’information, révélée par le site de la radio britannique BBC, indique que Google, le géant californien de l’informatique et du Web serait à l’origine de la manœuvre.

Le but est de permettre aux organismes qui œuvrent pour la survie des espèces de bénéficier d’une aide ultra-moderne pour lutter contre le braconnage.

Et quoi de mieux que des drones, ces petits avions silencieux pilotés à distance, pour surveiller la savane?

«Commandés par tablette numérique, les petits avions autonomes vont photographier les braconniers et les animaux de piste via des marqueurs radio très évolués», explique le site de la BBC.

Une technologie utile, selon les organisations de défense des animaux. Carter Roberts, président du World Wildlife Fund (WWF):

«Nous sommes confrontés à une crise sans précédent liée au braconnage», souligne-t-il.

Ce constat se base sur une recrudescence effective du nombre d’animaux protégés exectués par des braconniers. Par exemple, la BBC rappelle que le nombre de rhinocéros tués en Afrique du Sud est passé de 13 à 588 en l‘espace de cinq ans, comme l’atteste l’ONG Traffic, qui lutte pour la protection des animaux en voie de disparition.

«Nous avons besoin de solutions aussi sophistiquées que les menaces qui nous guettent», précise encore Carter Roberts.

Google aurait donc décidé d’investir dans la lutte contre le braconnage, en débloquant pour commencer une enveloppe de 23 millions de dollars (environ 14,2 millions d’euros), adressée à sept organisations écologiques différentes (dont WWF).

Un autre budget de 5 millions de dollars (environ 3,9 millions d’euros) devrait être débloqué par Google pour mettre en place un logiciel capable de créer des cartes des endroits où sévissent les braconniers.

Lu par 37473 Boytown

Partagez cet Article

Dakar comme Paris, Paris comme Dakar

Suivant »

Y’en a marre: radioscopie d’une jeunesse insurgée au Sénégal

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

LU POUR VOUS

  • img098

    Le massacre de Thiaroye, Sénégal, 1er décembre 1944 ; une synthèse

    Lu par 10735 Boytown Avant que le président de la République François Hollande n’évoque Thiaroye comme une répression sanglante [1], Thiaroye était le plus souvent présenté comme ...

    Lire
  • startup-mali

    TECH & INNOVATION: Le Mali veut devenir la Silicon Valley d’Afrique de l’Ouest

    Lu par 6471 Boytown Depuis que le Mali est devenu le sixième pays d’Afrique de l’Ouest touché par l’épidémie d’Ebola, le pays vit dans la psychose. Une ...

    Lire
  • netanyahu

    Reconnaissance de la Palestine : Netanyahou met en garde la France

    Lu par 23821 Boytown L’Assemblée nationale doit voter le 2 décembre une résolution invitant “le gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine”. Un tel vote constituerait “une grave ...

    Lire
  • 13087501-elle-ouvre-le-premier-magasin-de-calins-des-etats-unis

    Le premier magasin de câlins ouvre aux Etats-Unis

    Lu par 22998 Boytown Pour 50 euros de l’heure, Samantha Hess offre un câlin à ses clients et clientes en manque de contact humain. Pyjama recommandé. Quand ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus
    11-160-x-600

    THINKTANK IPODE

    Plus

    Plus