shop-ad-books copy

Que cache la médiation de Macky Sall dans la crise ivoirienne?

| 17.12.2012 | 0 Commentaire

Lu par 34830 Boytown

Le président sénégalais, Macky Sall, a reçu une délégation du Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti de l’ex président Laurent Gbagbo, le 11 décembre 2012.

Durant trois jours il s’est s’entretenu avec l’opposition ivoirienne pour tenter une médiation entre partisans deLaurent Gbagbo et Alassane Ouattara en vue d’un apaisement des tensions politiques et de la réconciliation en Côte d’Ivoire, rapporte Abidjan.net.

La rencontre a été facilitée par le président de l’Union des nouvelles générations (UNG), Stépahne Kipré qui a joué les bons offices auprès du chef de l’Etat sénégalais, avec qui il entretient des liens d’amitié.

Le quotidien Intelligent d’Abidjan informe que la rencontre avait été ficelée avant même que Macky Sall, également ami avec l’ex-président Laurent Gbagbo, ne soit élu président. Donc, c’est par devoir d’amitié et par respect pour le président ivoirien Alassane Ouattara qu’il a accepté de conduire cette médiation.

Le journal explique que, au-delà des tensions politiques qui sévissent dans les deux pays — avec la traque des biens mal acquis au Sénégal et les procès des Gbagbo pour la Côte d’Ivoire—, c’est la solidarité sous régionale qui anime les deux présidents pour apaiser le climat.

Par conséquent, Alassane Ouattara en tant que président en exercice de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a la lourde responsabilité d’aider à faire aboutir la facilitation engagée par le président Macky Sall, pour fluidifier les relations entre le pouvoir et l’opposition. Il ne serait pas étonnant de voir dans les prochains jours, le FPI obtenir lespréalables qu’il pose dans le processus de réconciliation.

Le journal ivoirien souligne que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’offensive diplomatique engagée par l’opposition ivoirienne dont le leadership est incarné par le FPI. Le professeur Gnaoulé Oupoh, membre de la délégation frontiste qui se trouvait récemment en France traduisait le fait en ces termes:

«Ne soyez pas étonnés si nous sommes reçus par le président sénégalais», lançait-il à l’endroit des militants et sympathisants FPI de la diaspora.

Cette médiation présage des lendemains meilleurs pour Laurent Gbagbo et ses partisans. Le site dakarois Leral, parle même d’une pétition pour faire libérer tous les prisonniers politiques en Côte d’ivoire, du retour des exilés et même de la libération de Laurent Gbagbo.

slate

Lu par 34830 Boytown

Réagissez

comments

Powered by Facebook Comments

Motsclefs: ,

Categorie: MUZIC

Laissez un commentaire