Que cache la médiation de Macky Sall dans la crise ivoirienne?

Lu par 34863 Boytown

Le président sénégalais, Macky Sall, a reçu une délégation du Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti de l’ex président Laurent Gbagbo, le 11 décembre 2012.

Durant trois jours il s’est s’entretenu avec l’opposition ivoirienne pour tenter une médiation entre partisans deLaurent Gbagbo et Alassane Ouattara en vue d’un apaisement des tensions politiques et de la réconciliation en Côte d’Ivoire, rapporte Abidjan.net.

La rencontre a été facilitée par le président de l’Union des nouvelles générations (UNG), Stépahne Kipré qui a joué les bons offices auprès du chef de l’Etat sénégalais, avec qui il entretient des liens d’amitié.

Le quotidien Intelligent d’Abidjan informe que la rencontre avait été ficelée avant même que Macky Sall, également ami avec l’ex-président Laurent Gbagbo, ne soit élu président. Donc, c’est par devoir d’amitié et par respect pour le président ivoirien Alassane Ouattara qu’il a accepté de conduire cette médiation.

Le journal explique que, au-delà des tensions politiques qui sévissent dans les deux pays — avec la traque des biens mal acquis au Sénégal et les procès des Gbagbo pour la Côte d’Ivoire—, c’est la solidarité sous régionale qui anime les deux présidents pour apaiser le climat.

Par conséquent, Alassane Ouattara en tant que président en exercice de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a la lourde responsabilité d’aider à faire aboutir la facilitation engagée par le président Macky Sall, pour fluidifier les relations entre le pouvoir et l’opposition. Il ne serait pas étonnant de voir dans les prochains jours, le FPI obtenir lespréalables qu’il pose dans le processus de réconciliation.

Le journal ivoirien souligne que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’offensive diplomatique engagée par l’opposition ivoirienne dont le leadership est incarné par le FPI. Le professeur Gnaoulé Oupoh, membre de la délégation frontiste qui se trouvait récemment en France traduisait le fait en ces termes:

«Ne soyez pas étonnés si nous sommes reçus par le président sénégalais», lançait-il à l’endroit des militants et sympathisants FPI de la diaspora.

Cette médiation présage des lendemains meilleurs pour Laurent Gbagbo et ses partisans. Le site dakarois Leral, parle même d’une pétition pour faire libérer tous les prisonniers politiques en Côte d’ivoire, du retour des exilés et même de la libération de Laurent Gbagbo.

slate

Lu par 34863 Boytown

Partagez cet Article

Immigration des Noirs au Maroc: L’envers du décor

Suivant »

La fin du monde est pour la semaine prochaine, d’après les Mayas. Y’a pas un Sénégalais pour y croire

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

LU POUR VOUS

  • img098

    Le massacre de Thiaroye, Sénégal, 1er décembre 1944 ; une synthèse

    Lu par 7129 Boytown Avant que le président de la République François Hollande n’évoque Thiaroye comme une répression sanglante [1], Thiaroye était le plus souvent présenté comme ...

    Lire
  • startup-mali

    TECH & INNOVATION: Le Mali veut devenir la Silicon Valley d’Afrique de l’Ouest

    Lu par 3127 Boytown Depuis que le Mali est devenu le sixième pays d’Afrique de l’Ouest touché par l’épidémie d’Ebola, le pays vit dans la psychose. Une ...

    Lire
  • netanyahu

    Reconnaissance de la Palestine : Netanyahou met en garde la France

    Lu par 20487 Boytown L’Assemblée nationale doit voter le 2 décembre une résolution invitant “le gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine”. Un tel vote constituerait “une grave ...

    Lire
  • 13087501-elle-ouvre-le-premier-magasin-de-calins-des-etats-unis

    Le premier magasin de câlins ouvre aux Etats-Unis

    Lu par 19688 Boytown Pour 50 euros de l’heure, Samantha Hess offre un câlin à ses clients et clientes en manque de contact humain. Pyjama recommandé. Quand ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus
    11-160-x-600

    THINKTANK IPODE

    Plus

    Plus