MARKETPLACE

  • StartupBRICS-Startup-Africa-Paris

    Ces Africains qui rentrent au pays pour mieux vivre

    Lu par 231738 Boytown2000Après une longue tradition d’émigration vers les anciens pays colonisateurs, l’heure est au retour dans de nombreux pays d’Afrique. Enquête sur les motivations de ...

    Lire
  • african-gaming-startups-750x400

    C’est en Afrique que la croissance des start-ups est la plus forte

    Lu par 179184 Boytown1000Afrique est à des années-lumières de l’Amérique du Nord où de l’Europe concernant les levées de fonds de start-ups. Dans le dernier quart de ...

    Lire
  • Kantanka-SUV

    La 1ere voiture 100% ghanéenne « la Katanka »

    Lu par 217530 Boytown0000L’industrie automobile mondiale compte un nouveau pays producteur: le Ghana. Un inventeur passionné a réalisé son rêve de créer une nouvelle marque, qui compte ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    BT-MAN

    Qui est le Boytown?

    Lu par 46822 Boytown

    Le terme “Boytown” qui signifie littéralement « être branché, ou être a la page » est apparu a Dakar au début des années 90, a une période ou le Sénégal était a la veille d’une profonde mutation sociale avec l’installation progressive du pluralisme et de la vulgarisation des systèmes d’information.

    Le Boytown était a l’époque ce jeune dakarois nouvellement émancipé, qui découvrait petit a petit le monde moderne grâce a toutes ces nouvelles opportunités technologiques qui s’ouvraient a lui: la vulgarisation de la vidéothèque, le câble Tv avec l’installation de Canal Horizons en plein cœur de la capitale et bien entendu le lancement de la 1ere radio fm « Sud Fm Sen radio » le 1er juillet 1994.

    Aujourd’hui, avec la forte urbanisation et la paupérisation de la société Sénégalaise, un nouveau Boytown est apparu, qui est la continuation du premier, mais reste de loin différent dans les façons de vivre, de penser et d’évoluer.

    Le nouveau Boytown appartient a une tranche d’age comprise entre 15 et 50 ans, Il est jeune, moderne et tendance. Il travaille dans les plus hautes sphères de prestigieux organismes nationaux ou internationaux ou reste actif dans l’art, le sport, le commerce, les banques, la technologie, l’éducation, les industries ou la culture. Il voyage et étudie dans les meilleures écoles du monde. Il maîtrise les outils technologiques et vit dans un monde satellitaire ou la notion de temps et de distance n’existe plus ou reste très insignifiante.

    Cependant, le Boytown subit aussi douloureusement les affres de la mondialisation. Il est le jeune immigré sénégalais avec ou sans papier, faisant face a l’énorme dilemme de reuissir sa vie dans un environnement étranger de plus en plus hostile. Il est le père ou la mère de famille désemparés, subissant les nombreuses tracasseries quotidiennes pour nourrir sa famille, le jeune professionnel a la recherche d’un  travail devenu de plus en plus rare ou la jeune bachelière perdue, face a cette grande crise universitaire. Le boytown est aussi l’artiste cherchant une exposure, ou le jeune entrepreneur qui se bat pour développer son business.

    Le Boytown représente aussi toute cette masse de jeunes, abandonnés par le système, guidés par la drogue, l’alcool ou la cigarette, et plongés dans la délinquance ou la prostitution. Sans oublier le jeune a l’intérieur du pays, coupé des informations de base nécessaires a son développement.

     Si vous lisez ce texte, vous en etes certainement un.

    Lu par 46822 Boytown

    Partagez cet Article

    La Charte du Boytown