shop-ad-books copy

NEXT> Takeifa

| 11.01.2013 | 0 Commentaire

Lu par 849 Boytown

En 1992, à Kaolack, au Sénégal, Jac, passionné de musique, du haut de ses 11 ans supplia son père de lui acheter une guitare. Rejoint par ses frères, Cheikh, Fallou, Ibrahima et par leur sœur Ma Keita ; ce fut le début d’une belle aventure pour une famille d’artistes au talent inné.

Le groupe Takeifa, un jeu de mot pour famille Keita (Keita Fa), venait de naître et la fratrie parcourut bien des régions du Sénégal, au gré des affectations de leur père fonctionnaire, affinant leur art. Leur carrière professionnelle démarra en 2006 quand ils décidèrent de rejoindre la capitale du Sénégal, Dakar, déterminés à vivre leur passion, la musique. Petit à petit ils commencent à conquérir la capitale, puis le pays et se fixent comme objectif une carrière internationale. Une ambition à la mesure de leur talent.

Leur musique, d’une beauté à couper le souffle, est une rupture de ce qui se fait le plus au Sénégal. Un pop africain mâtiné de rock avec les envolées magiques de Ma Keita, un style particulier, une présence scénique impressionnante. Après Diaspora, sorti en 2008, Takeïfa prépare son prochain album, prévu pour avril 2012, qui sera une grande fusion entre l’Afrique et le monde occidental.

Leurs chansons, hymnes au rapprochement entre cultures, au métissage, à l’égalité, parlent de l’enfance, de la pauvreté et de l’éducation (Talibé), des superstitions (Guissané), de l’immigration, de la paix, des conflits humains mais surtout de l’espoir et de la liberté.

Le nouvel éponyme GET FREE, de leur album, est un véritable appel à briser les barrières, au réveil du peuple noir, à un monde plus juste, plus égalitaire, au RESPECT. Respect de l’humain, des droits fondamentaux des personnes, respect et protection de la nature.

Des musiciens hors pairs qui ont eu à séduire des plateaux partagés avec des artistes de renoms tels que Femi Kuti, Youssou Ndour, Salif Keita, Darra J Family, Emir Kusturika, Public Enemy, La Jam, Ojos de Brujo, Chambao, Macaco, El Bicho, 08001, Alpha Blondy, Bassekou Koukayate, Cheikh Lô, Tiken jah Fakoly, et beaucoup d’autres.

Takeifa, qui continue d’amasser de l’expérience avec des participations fréquentes à des festivals en Europe et particulièrement en Espagne (WOMAD Cáceres entre autres), est le gagnant de la catégorie AFRO PEPITES du show Musique d’Afrique de l’Ouest de la 3e édition de l’AFRO PEPITES SHOW en France.

Lu par 849 Boytown

Réagissez

comments

Powered by Facebook Comments

Categorie: JEVOTE

Laissez un commentaire