shop-ad-books copy

THE BLUEPRINT. Par NFK

| 12.01.2013 | 0 Commentaire

Lu par 772 Boytown

Il y a des jours comme ça, je me réveille et j’ai envie d’écouter un album. Et the Blueprint de my beloved Hova occupe une place de choix dans ma playlist d’aujourd’hui.

The Blueprint …

Cet album de Jay – Z est et restera à jamais identifié à la tragédie du 11 Septembre 2001 (coïncidence ou ” géniale ” stratégie marketing, who knows?) À mon (humble) avis, ce 6e album studio de Shawn Carter marque un tournant décisif dans la carrière de Jay – Z, parce que c’est non seulement un condensé de morceaux génialissimes, mais aussi, à l’écoute de l’album, on sent nettement qu’il en veut …

Car il faut bien le reconnaître, the Blueprint III et Watch the Throne sont à des années – lumière de ce à quoi Jay-Z nous avait habitués. Que voulez-vous? Il prend de l’âge et a moults autres préoccupations dorénavant… Mais ça, je suis la seule à avoir le droit de le dire par contre !

Morceaux choisis :

* Girls, girls, girls : ” je t’adore Jay-Z ” … Ouverture en français de la chanson, le décor est vite campé …

Si je ne m’abuse, je pense que cette chanson est l’une des rares, voire la seule jamais composée par Hova et entièrement dédiée à la gent féminine (mis à part les bitch et autres shorty balancés à hue et à dia) … Parce qu’il nous aime et qu’on le lui rend bien. Alors que toutes ses autres chansons parlent de la rue et de la drogue (entre autres), cette chanson reflète la sensualité et la soif d’amour de l’homme.

Dans le clip, on le voit taper d’une porte à l’autre, ne sachant quelle fille choisir. Et à propos, la dernière phrase est assez explicite : ” I’m tryin’ girls until I find the one for me … “

La suite, on la connaît … The Blueprint II, premier single ” Bonnie n’ Clyde ” feat. Beyoncé. La légende est écrite !

* Song Cry : dans cette chanson, le rappeur tombe le masque, se confesse en mettant son âme à nu et pleure son amour perdu. Phrase culte : ” Once a good girl gone bad, she’s gone forever. I’ll mourn forever. Shit, I gotta live with the fact I did you wrong forever. ”

Du grand art !

* Renegade (feat. Eminem) : se frotter à Eminem n’est pas chose facile, ça tous les MCs le savent !! Slim Shady est excellent, redoutable, son flow génialissime et sa présence scénique vous relègue au second plan.
Ce que MyHova a bien compris, car il a grandement évité le duo frontal avec Marshall Mathers. Les deux rappeurs font équipe, rappelant leurs handicaps et difficultés de début et leur ascension vers le sommet.

* The Ruler’s back : au moment de la sortie de l’album, Jiggaman n’était pas encore (ou du moins un tout petit peu) le businessman et dénicheur de talents hors pair qu’il est aujourd’hui.

” I’m back motherfuckers ” … En prononçant ces mots, Jay – Z veut nous mettre tous d’accord. Si ” H to the Izzo ” avait (déjà) annoncé la couleur l’été précédant la sortie de l’album, ” The Ruler’s back ” allait concrétiser son ambition.

Nonchalance et mots choisis (” I’m too sexy for jail “) font de ce morceau un classique indémodable…

Bonne lecture !

NFK

Lu par 772 Boytown

Comments

comments

Categorie: MUZIC

Laissez un commentaire