Drone01_GQ_10Nov12_rex_b_642x390

Un “drone” de mot interdit aux Nations unies

Lu par 81879 Boytown

Le “drone”, l’une des armes meurtrières éminemment controversées de plus en plus déployée en Afrique, est un gros mot dans le lexique des Nations unies.

Ainsi, lorsque le sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a été interrogé sur les plans de l’ONU d’utiliser des drones en République démocratique du Congo (RDC), il a soulevé des objections.

“Je n’utiliserais pas le mot drones” a-t-il déclaré aux journalistes mercredi, optant pour un euphémisme militaire : “véhicules aériens sans pilote” (UAV). Hervé Ladsous a dit que les Nations Unies envisagent d’utiliser “des UAV non armés” uniquement à des fins de surveillance — mais avec l’autorisation expresse du gouvernement de la RDC et des pays voisins.

“Nous verrons comment cette expérience marche”, a-t-il indiqué, ajoutant que les Nations Unies seront “ouvertes” pour le partage de toute information quelconque qu’elles recueillent avec les organismes régionaux en Afrique, en plus des commandants des forces de l’ONU sur le terrain.

Vers des drones armés ?
Le “feu vert” pour l’utilisation de drones non armés en RDC — un pays aux prises avec une insurrection violente — a été donné par les 15 membres du Conseil de sécurité en novembre 2012, et vise à surveiller le mouvement des groupes armés par la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) forte de 17.500 soldats.

Mais certains diplomates de l’ONU craignent que les drones de l’organisation ne puissent être finalement armés, si et quand le conflit en RDC vire au pire.

Les drones utilisés par les Etats-Unis sont bien armés et ont entraîné le meurtre à la fois de terroristes présumés et de civils dans des pays tels que l’Afghanistan, le Pakistan, la Somalie et le Yémen. Selon Amnesty International, il y a eu plus de 300 attaques de drones au Pakistan seul au cours de ces dernières années, qui ont tué des civils ainsi que des militants présumés.

L’inquiétude de Ban Ki-moon
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a déjà exprimé son “inquiétude” par rapport à l’utilisation de drones armés pour des meurtres ciblés, “puisqu’elle soulève des questions par rapport au respect du principe fondamental de la distinction entre combattants et non-combattants.”

Le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, a indiqué en janvier que les attaques de drones auraient également fait “d’importantes victimes, soulevant des questions par rapport à la capacité à assurer la conformité totale avec le principe de proportionnalité.”

rnw.nl

Lu par 81879 Boytown

Partagez cet Article

Le Mali coupé en deux. Et alors ?

Suivant »

Francophonie : qui succèdera à Abdou Diouf ?

10 Commentaires

CULTURES

  • Pacotille1-620x400

    Le rappeur Pacotille est mort. RIP

    Lu par 30263 Boytown7110 Le célèbre rappeur sénégalais Sidat Fall plus connu sous le nom de Pacotille est décédé, ce samedi matin, d’une crise cardiaque alors qu’ils ...

    Lire
  • Thione-Seck6-620x400

    Avis d’inexpert: De la légitimité à publier un ‘’document pénalement protégé’’

    Lu par 312832 Boytown0100 La légitimité contre la légalité. C’est ainsi que devrait être comprise l’initiative du journal Le Quotidien de publier l’intégralité du procès-verbal de l’enquête de gendarmerie ...

    Lire
  • thione-seck1

    L’affaire Thione Seck – Le mirage du casino

    Lu par 528583 Boytown5100 Où vont les Sénégalais ? Le fait divers plane désormais sur tout, fait tomber un à un les derniers bastions et devient la ...

    Lire
  • yaya-youré-lion-dor

    Yaya Touré, toujours joueur africain le plus cher

    Lu par 815291 Boytown2110 Yaya Touré reste le joueur africain à la plus forte valeur marchande, selon l’Observatoire du football, avec une valeur estimée à 33,3 millions ...

    Lire
  • Plus

    Plus

    LIBRE ECHANGE

    Plus

    Plus

    LES TOPS

    Plus

    Plus
    11-120-x-600