.

CULTURES

  • Thione-Seck6-620x400

    Avis d’inexpert: De la légitimité à publier un ‘’document pénalement protégé’’

    Lu par 2656067 Boytown0000La légitimité contre la légalité. C’est ainsi que devrait être comprise l’initiative du journal Le Quotidien de publier l’intégralité du procès-verbal de l’enquête de gendarmerie sur ...

    Lire
  • Plus

    Plus
    media_xll_5531717

    Un smartphone Windows chinois conçu pour les Africains

    Lu par 1022 Boytown

    Quand il débarque en Afrique, le géant chinois des télécommunications Huawei ne fait pas les choses à moitié. Le groupe basé à Shenzhen a dévoilé le 5 février un smartphone sous Windows qui sera exclusivement commercialisé sur le continent noir.

    L’opération a été lancée en partenariat avec Microsoft dans le cadre du projet «4 Afrika Initiative». Un plan qui inclut notamment le développement d’un réseau haut-débit sans fil dans la Rift Valley en Afrique de l’Est et l’aide à la création d’applications pour Windows en Egypte et Afrique du Sud.

    Si le prix du produit n’a pas été communiqué pour le moment, «notre but est de créer le smartphone la plus abordable en Afrique»a confié à la BBC Gustavo Fuchs, directeur du département téléphonie mobile de Windows en Afrique.

    Huawei commercialisera d’abord son produit dans sept pays: Egypte, Nigeria, Côte d’Ivoire, Angola, Maroc et Afrique du Sud.

    Le smartphone, qui est une version modifiée du Huawei Ascend W1 lequel a été présenté à Las Vegas en janvier, sera connecté à une application store avec de nombreuses applications conçues par des Africains, a également annoncé Windows.

    «L’accessibilité au produit est un facteur important mais sans du contenu local de qualité nous pensons que beaucoup d’utilisateurs ne verraient pas la différence entre un téléphone mobile basique et un smartphone», conclut Gustavo Fuchs.

    slate

    Lu par 1022 Boytown

    Partagez cet Article

    Ces jeunes Africains qui rêvent d’épouser la fille d’Obama

    Suivant »

    Docteur Djiby Diakhate, sociologue «il y a une sexualisation de la vie sociale au sénégal »